La retraite précoce: Un party perpétuel

Ma septième année de retraite: Sexe, drogue et REER

Ma septième année de retraite précoce a ressemblé à une pub de bière.

BBQ bien arrosé, roadtrip NFL avec une bande de poireaux, weekend au chalet qui dérape, party improvisé et assez de voyages pour remplir 5 pages de mon passeport.

Telle une rockstar, je me lève le matin (ou l’aprem) sans savoir où je suis dans le monde, ni pourquoi j’ai mal à la tête. Précisément la vie d’excès que je redoutais au moment de quitter mon emploi.

Ai-je succombé au côté sombre de l’indépendance financière?

Le party perpétuel

Pour nos amis, qui sont encore sur le marché du travail, chaque instant de loisir doit être maximisé. Les heures de liberté sont comptées! Il n’est donc pas question de boire de l’eau, ni d’aller au lit à 21h.

Comme on dit à Cuba, tous les chemins mènent au rhum.

À petite dose, cette urgence de vivre est justifiée. C’est le moyen de décompresser, le temps d’une soirée ou d’une fin de semaine, après avoir bien bossé.

Or, pour un couple de retraités, avec un bon cercle d’amis, chaque sortie peut facilement dégénérer. Le fameux « je travaille demain.. » ne permet plus de se sortir d’une ronde de shooters.

En toute transparence, cette vie de party perpétuel est usante. C’est forcément l’âge qui parle, mais j’ai besoin d’un petit lundi tranquille, j’en ai marre du samedi.

La vie à 900 Km/h

Dans la dernière année, nous avons voyagé avec la rage d’un vingtenaire, fraîchement diplômé, qui cherche à retarder le 9 à 5 par tous les moyens.

Nous avons enchaîné Lisbon, Willemstad, Proviendenciales, Doha, Ubud, Kuala Lumpur, Taipei, Bangkok et Laval (un endroit qui m’a radicalement bouleversé par ses salons de bronzage).

Mon cerveau n’arrive plus à suivre! Les expériences, les visages, les rencontres et les repas commencent à se mélanger dans mon disque dur. La géolocalisation et la chronologie des événements sont embrouillées.

Où est-ce que j’ai vu le show de Marc Rebillet déjà? Ah oui, c’est vrai, à Laval!

Par ailleurs, mon bilan carbone est embarrassant. J’ai parcouru autant de km que quelqu’un qui vit à Joliette et qui se rend au centre-ville de Montréal, dans son char, tous les jours. J’y reviendrai dans un prochain article, mais voilà un enjeu que je compte améliorer.

Chose certaine, nous allons slaquer les voyages pour les mois à venir. Nous sommes rassasiés d’exotisme et épuisés par les déplacements.

Nous avons désormais le goût de vivre à 20 km/h, soit à la vitesse d’un Bixi dans les rues de Montréal.

Mon budget post-pandémique

Et mon budget dans tout ça? Disons que la tempête inflationniste a fait des dommages.

Les 15 000$ dont j’avais besoin pour vivre à mon goût au début de ma retraite (en 2017) me semblent maintenant dérisoires. Il faut dire que la pandémie a exacerbée notre de désir de VIVRE. Le budget « divertissement » a donc explosé.

Or, soyez sans crainte, nous sommes plus responsables que le ministre des Finances, nous vivons toujours selon nos moyens.

En fait, malgré l’augmentation de nos dépenses discrétionaires, notre stratégie tient la route. Nous sommes même plus aisés que nous l’étions au moment de devenir des « parasites » à temps plein. 😉

Par ailleurs, les scénarios apocalyptiques annoncés (tous les mois depuis 7 ans) ne se sont jamais concrétisés. Notre « fonds François Trahan » reste intouché.

Ma mission

Pour tout dire, cette vie de loisirs et d’abondance vient aussi avec une part de culpabilité.

Qu’est-ce qui explique la différence entre ma vie et celle de mon ami taïwanais qui bosse 12 heures par jour et qui vit avec ses parents dans 400 pieds carrés?

La réponse courte: Je suis en santé, je vis au Canada et je suis entouré des bonnes personnes. Bref, j’ai de la chance!

La vie est profondément injuste et j’en suis plus conscient que jamais. Chaque jour est ainsi un cadeau que j’ai le devoir de maximiser.

Je ne parle pas ici d’être plus productif, ni d’avoir un horaire super chargé. Je parle d’accorder du temps aux gens que j’aime, de faire le bien autour de moi et de redonner au suivant.

Au-delà de toutes les distractions du monde, voilà ce qui me procure la plus grande satisfaction.

Le mot de la fin

Normalement, c’est à ce point-ci que je devrais nuancer mon propos. Je devrais dire que la retraite précoce est surfaite, qu’elle engendre parfois l’ennui ou la paresse. Mais, je ne le ferai pas.

En réalité, je suis plus en santé et plus épanoui depuis que mon emploi n’est plus le point focal de ma vie. Le vide laissé par le 9 à 5 a été comblé par des projets et des rencontres extraordinaires.

Et, le matin, à mon réveil, après avoir rêvé à l’école toute la nuit (ex. j’arrive en caleçon et j’apprends que c’est l’exam final), je suis tellement soulagé de constater que je suis à Bali et que j’ai une « journée pédagogique ». 😉

Avez-vous la même rage de vivre que moi depuis la fin de la pandémie? Est-ce que votre budget « divertissement » a pris du poids?

86 commentaires

  1. À mon avis, l’apocalypse économique prédite par François Trahan va arriver après les élections présidentielles aux USA. Je ne suis pas inquiet pour toi. Tu sembles un gars très prévoyant et doté d’un gros bon sens. J’adore lire tes publications. Elles sont vraiment inspirantes et me motivent à atteindre l’indépendance financière au plus sacrant!

    1. Merci de partager, c’est très motivant de te lire et d’oser croire qu’on peut ramer à contre courant ????
      Bonne continuation et à la prochaine publication!
      Force à vous deux !

  2. Bonjour,
    Non. Mon budget divertissement n’a pas augmenté. Cependant, c’est pas l’envie qui manque ???? C’est toujours plaisant vous lire. Bonne route ????

  3. Beau parcours… je suis curieux, toi qui vit selon tes besoins… à combien est monté ton budget ? Ou, pour être moins indiscret, quel est ton estimé de l’inflation ?

    De mon côté, comme j’essaye d’augmenter mes dépenses pour ce qui est peut-être nôtre dernière année de travail, je peux juste voire que tout augmente mais je n’ai plus le même comparable ????

    1. Salut Million Naire!

      J’avais projeté un taux d’inflation de 3% dans ma planification de retraite. Et, si je regarde mes dépenses de base, la hausse ressemble pas mal à ça. Par contre, mes dépenses discrétionaires ont augmentées plus rapidement. Or, ces postes budgétaires (superflus) peuvent être facilement modulés selon mes capacités financières (et les cours boursiers).

      Bref, comme toi, la composition de mon budget a changée, donc le montant de mes dépenses de 2017 ne peut pas vraiment être comparé avec celui de 2023. Mais, si je prends juste mes dépenses de base en considération, je pense que ma projection (avec 3% d’inflation) tient la route.

      Ta dernière année de travail… wow, excitant!

      1. 3%… je m’attendais à plus.

        On devrait créer l’indice Jeune Retraité au lieu de l’IPC…

        1. Million Naire,

          McSween a déjà breveté le concept. 🙂

          Je me base sur la moyenne des 100 dernières années. Par contre, j’ai également un coussin d’urgence qui me permet de passer les zones de turbulence (ex. un taux de 8-9%, comme il y a 2 ans).

  4. Tellement et belle mention sur les inégalités dans ce monde 48% de la population mondiale vit avec moins de 2$ par jour .????

    Le 15k annuel requis est passé à combien maintenant? ????

    ????

    1. Merci Jeff!

      Je préfère ne pas dévoiler le montant exact de mon budget, ni de mon avoir net. Je souhaite garder un minimum de vie privée. Merci de respecter ça.

      Certes, j’avais prévu une augmentation annuelle de mes dépenses de 3%, donc je devrais en principe être rendu à environ 20k$ cette année. Mais, ce sera plus que ça.

  5. Vous êtes tellement inspirant ! Profitez de la vie de toutes les façons possibles. Donner au suivant en est une bien gratifiante, je te donne raison là dessus P.S j’aime bien ton humour ????

  6. Allo!
    Merci pour ces nouvelles!
    On vous suit depuis 2017. On est arrivés au Canada en 2016. On avait tout recommencé à 0. On voulait une vie simple, genre 2 salaires minimums feraient l’affaire, car tout serait une histoire de « budgetisation », tant qu’on avait nos petits restos dans le mois.
    Sauf qu’on a toujours été des petits rebels face au 9-5…ce n’est juste pas une vie. La vie est bien plus que ça et on donne tout notre temps juste pour ne pas survivre dans le système. Mon mari est musicien et il a besoin de « temps » pour ça. On s’est dit qu’on a changé de pays pour du changement, mais du changement qui correspond à nos valeurs. C’est là qu’on est tombé sur vous à la télé, et je ne crois pas aux coïncidences. Depuis, notre relation avec l’argent a changé, si on veut « vivre », faut mettre le max de côté. On a commencé à vouloir plus que le salaire minimum, on n’a jamais autant économisé en quelques années sauf que finalement, avec nos économies, on a choisi finalement d’acheter une maison pour que notre fille puisse faire son secondaire en musique (l’emplacement par rapport à l’école, le bruit des instruments, la rigueur dans la pratique), tout ça ça prend une maison individuelle. On s’est éloigné du projet de retraite précoce mais néanmoins l’immobilier reste plus sûr et notre fille ramasse les médailles d’or à l’école ????. Côté divertissement, ma nouvelle Carte de crédit m’a permis d’accumuler assez de points en 4 mois pour visiter ma sœur en Europe prochainement. C’est juste incroyable. Alors je vous remercie de nous avoir donné une inspiration. Car malgré la déviation, j’arrive à ce même stade de gratitude dans ma vie et ma compassion envers chaque humain a bondi de 1000% face à certaines injustices planétaires. On a reçu maintenant on donne! Merci ❤️

    1. Merci Hasina pour ce magnifique témoignage!

      Ça fait ma journée!

      La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Il y a TOUJOURS des obstacles, des imprévus et des surprises pour tout le monde. Ainsi, l’éxécution est plus importante que la stratégie. On s’adapte et on continue.

      Je ne suis pas inquiet pour vous, car je vois que vous avez l’état d’esprit nécessaire pour atteindre vos objectifs. Je vous offre mes meilleurs voeux de liberté et de bonheur!

  7. Quoi de plus frustrant que de te lire et de réaliser qu’en moins de 5 minutes je suis passé au travers ton écrit ? À quand un prochain livre ? J’ai du lire 5 fois ton premier et je ne rêve que du deuxième ! En résumé, j’adore ta plume !

    1. Merci beaucoup Francois!

      Ça peut paraître étrange à dire (surtout dans la cacophonie d’opinions dans laquelle on vit), mais j’écris seulement quand j’ai quelque chose à dire. Ça peut prendre quelques jours, comme quelques mois. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai décliné une offre du Journal de Montréal.

      Peut-être qu’un deuxième livre finira par faire son chemin dans ma tête…

  8. Le  »fonds Francois Trahan » ????????
    En toute honnêteté, je portais beaucoup trop d’attention sur les  » bears  » de ce monde. J’ai investi en conséquence et j’ai perdu gros. Une belle lecon pour l’amateur en moi.

    1. Salut Pingouin Ravageur,

      L’inverse aurait pu arriver aussi. Si tu avais pris trop de risques et que le krach était survenu, tu te morderais les doigts aujourd’hui.

      « Greed and fear », voilà les principaux pièges dans lesquels on tombe tous (moi le premier).

  9. Magnifique et adorable partage J.S.!
    Merci infiniment ! Toutes mes félicitations pour ce beau cheminement: « Accorder du temps aux gens que j’aime, de faire le bien autour de moi et de redonner au suivant »!

  10. Je compatis pour le trop plein d’exotisme/voyage (ou du moins je pense comprendre un peu). On est partis 3 semaines au Japon pour un grand voyage et ça s’étirait sur la fin. C’est là qu’on s’est dit que les petits weekends pour voyager local cest bien aussi.

    À quand un meetup sur Montréal?

    1. Salut Jasmin d’été,

      Le Japon est assez exotique, en effet.

      En ce qui concerne mon bilan Carbone, je pense que « local » sera le mot d’ordre. Laval, c’est dépaysant aussi! Blague à part, je vais revoir ma façon de me déplacer dans les prochains mois.

      Il y aura certainement un meetup cet été, mais je n’ai pas de date en tête. Stp reste à l’affût. Au plaisir de te rencontrer!

  11. Merci pour votre transparence. La grande majorité des humains a une bonne capacité de s’ajuster aux événements prévus ou non. Une chance! Et vous qui me semblez éclairé en lisant vos lignes, je n’ai aucun doute pour vous à être capable de suivre ou à réajuster pour le meilleur les plans que vous suivez depuis 7ans.
    Bon vent et donnez nous des nouvelles.

    1. Bonjour Egloh,

      Le fait de documenter mon parcours me force à pousser ma réflexion. Les commentaires des lecteurs m’apportent également d’autres perspectives. Merci d’être au rendez-vous!

  12. Très bon texte! Étrangement, je pense souvent à toi les lundis matin…la fameuse « rat race » dont j’aimerais tant quitter afin d’avoir une meilleure paix d’esprit et ce sentiment de liberté. Sans mauvais jeu de mot, je travaille là-dessus! Je pense être sur la bonne voie…
    PS: À quand un deuxième livre ? 🙂

    1. Merci Brian!

      Et, je pense souvent à vous (les travailleurs) le dimanche soir. 😉

      Je laisse le prochain livre venir à moi, je ne force pas les choses. D’ici-là, j’ai beaucoup de plaisir à écrire sur ce blogue.

      Bonne route vers l’indépendance financière!

  13. « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » – Merci Copilot pour la citation.

    Ce que j’essaie de dire, c’est que tu réussis à bien faire pencher la balance, une fois de temps en temps. Je suis moi-même dans un petit moment d’arrêt professionnel, où le focus n’est pas sur mon emploi et le train-train quotidien. Mon quotidien est quand même bien rempli, je m’occupe de notre petit renardeau. Et ça fait tellement de bien, ça relativise les différents aspects de la vie.

    Le divertissement par le voyage, j’adore! Mais comme tu le dis, c’est fatiguant sur un moyen temps. Continue de nous divertir et de raconter ton quotidien, ça nous donne quelques idées pour notre propre indépendance financière, dans quelques années.

    Ciao!

    1. Salut Renard Futé!

      Je suis toujours hésitant à partager mon quotidien, je trouve qu’il y a déjà tellement d’insignifiance sur le web. Je ne veux pas tomber dans le culte de la personnalité, comme tant d’influenceurs le font.

      Profite bien du temps de qualité avec ton renardeau (futé). Voilà la vraie richesse!

  14. C’est chouette de vous voir profiter de la vie ainsi, mais ouf en effet l’empreinte carbone! Et une partie de cette belle vie est possible car dans ces endroits si beaux et exotiques, les salaires sont très bas donc les hôtels, restaus, vêtements etc sont bien moins chers qu’ici – donc le $30 000 (ou whatever) s’y étire pas mal plus.

    Bref, je ressens un malaise grandissant à voir qu’un mode de vie FIRE, qui au départ se fonde sur l’idée de moins consommer, se révèle très souvent absolument insoutenable pour la planète. Après tout, qui s’est privé toute ces années pour dépenser son pécule dans la petite cour d’une banlieue-dortoir…

    1. Bonjour Yohanna,
      Bravo pour votre commentaire!
      Je pense la même chose que vous. Tous ces voyages débridés sans égards pour la planète me semblent d’une autre époque. On sait maintenant l’importance des voyages dans la production des gaz à effet de serre et la crise des changements climatiques (qui a oublié l’été dernier et les terribles incendies qui ont ravagé nos forêts?). De plus, le problème du surtourisme commence de plus en plus à faire parler.
      Et en effet, les bas salaires des employés d’hôtels et restaurants permettent d’offrir aux touristes occidentaux des prix qui défient toute concurrence.
      De mon côté, j’ai amplement les moyens financiers de voyager et de prendre ma retraite (je suis médecin spécialiste et depuis longtemps FI mais pas RE), mais je préfère donner au suivant en continuant à soigner mes patients et en dédiant une grande partie de mon budget à la philanthropie.

      1. Bonjour LouloufireMontréal,

        Je reconnais mes excès au niveau des voyages lors de la dernière année. Je ne vais pas tenter de défendre l’indéfendable. Je vais m’améliorer à ce niveau, c’est tout.

        Pour ce qui est de la contribution sociale, je donne mon temps au lieu de l’argent. C’est le choix que j’ai fait pour être plus heureux.

        Merci pour le commentaire!

    2. Bonjour Yohanna,

      Je pense que les adeptes FIRE sont assez exemplaires au point vue de la consommation. Nous recyclons, nous réparons, nous réutilisons et nous consommons de façon réfléchie. Le frugalisme fait partie de la solution et non du problème environnemental, à mon humble avis.

      Le nombre de voyages que j’ai fait dans la dernière année ne regarde que moi, ce n’est absolument pas représentatif du mouvement FIRE. Par ailleurs, je suis conscient de mon bilan Carbone et je m’engage à l’améliorer dans les prochains temps.

      Pour ce qui est de l’arbitrage géographique, la réalité est plus nuancée. Dépenser ses économies à l’étranger n’implique pas nécessairement l’exploitation. Les commerçants/hoteliers/restaurateurs sont très heureux de prendre mon argent.

      Merci de contribuer à la réflexion!

  15. Je suis content de voir que tu réalises qu’avec tous tes voyages, ton bilan carbone n’est pas reluisant et que tu vas y faire qqchose. Bien hâte de te lire sur le sujet.

    Étant retraité depuis 4 ans, j’Avoue que moi aussi j’aimerais voyager plus, mais je me sens aussi coupable de polluer. J’envie les Européens qui ont pleins de petits pays tout près et qui peuvent les visiter en train. Alors que nous, ici, on doit prendre l’avion. Le train est cher et inefficace ici. Et il faut dire que visiter le Canada et les UISA (que je fais), n’est pas aussi dépaysant que les pays en Europe que j’ai visité. Alors, je me demande comment assouvir mon désir de dépaysement et de découverte tout en minimisant mon empreint carbone…

    1. Salut Marc,

      Pour moi, la solution sera de voyager moins fréquemment, de partir plus longtemps à une même destination, de favoriser la proximité et de contribuer aux programmes de « carbon-offset ».

      Je ne vais pas complètement couper les voyages de ma vie, mais je vais le faire de façon plus réfléchie. Voyager est une grande source de bonheur et d’enrichissement culturel pour moi. Je vais devenir zéro-déchet, vegan, sans voiture, etc s’il le faut. 😉

      1. C’est en plein ce que je me disais, voyager moins souvent mais plus longtemps. Ça pollue moins et ne coûte pas plus cher. Et je fais aussi ma part chez-moi en ayant un potager, en compostant nos déchets, en mangeant bcp moins de viande, etc… Si ce n’était de ma blonde qui ne veut rien savoir, j’aurais une toilette-sèche pour faire du compost et gaspiller moins d’eau (et qui n’a absolument aucune odeur). Savais-tu que seulement 25% de la population mondiale utilise de l’eau pour les toilettes ? J’ai toujours trouvé ridicule qu’on gaspille de l’eau POTABLE pour ça. Avoir la possibilité financière, je me ferais un 2e réseau de plomberie à la maison où l’eau de pluie servirait pour les toilettes et se laver.

        1. Bonjour Marc,

          Je me suis retrouvé plusieurs fois dans des endroits où on n’avait pas l’eau potable. Chaque fois, à mon retour chez moi, je suis impressionné par le fait que nous ayons de l’eau qui sort du robinet… à l’infini. On lave la voiture et on arrose le gazon avec de l’eau 100% traitée. C’est fou!

          Je vais explorer les différentes façons de compenser mes émissions de carbone dans un prochain article. Je veux creuser ce sujet. Restez à l’affût!

  16. La fête bat son plein au maximum sur le pont du Titanic, à ce que je constate… 🙂

    Sauf que tu augmente ainsi de beaucoup ton risque réel de longévité… du moins d’ici à ce que la planète coule à pic… Ton plan doit donc tenir jusqu’à 96 ans, selon les normes de l’AMF.

    Moi mon budget divertissement – comme je reste très casanier – reste concentré sur l’amélioration de ma qualité de vie de tous les jours: donc j’ai acheté les oeuvres intégrales sur CD (312 au total) de Mozart et Bach et, pour m’en régaler, parfaite pour l’acoustique de mon bureau, une toute nouvelle mini-chaîne haute-fidélité haut de gamme Panasonic dernier cri, vraiment très versatile, pourvue de tous les branchements possibles, USB, LAN, WiFi, etc. J’éprouve un besoin impérieux de cette musicothérapie en continu… 🙂

    1. Bonjour PFG,

      Iceberg en vue!

      Je prévois crever à 100 ans, dans mon sommeil. Même si cet article donne l’impression que je vis chaque jour comme s’il n’y avait pas de lendemain, je suis toujours très responsable.

      On donne pratiquement les CD de nos jours. Pourtant, il s’agit d’enregistrements de qualité supérieure. Ma blonde, une pianiste exceptionnelle, en a également une bonne collection.

      Bonne écoute!

      1. Il en coûtait tout de même 1,45 $ par CD, mais j’ai maintenant tout Mozart et Bach à vie ! La collection Composer Editions de Brillants Classic est devenue plus chère avec le temps, paraît-il, son label a été racheté par un grand groupe allemand Edel Music. Mes deux compositeurs préférés entre tous. Je dois baigner dans ces merveilles tout le temps que je passe dans mon bureau la journée durant. Sinon, je mets en arrière-fond, en continu, Radio Classique qui est sur le Web après avoir abandonné la bande FM. Ma mini-chaîne Panasonic pour audiophile a encore besoin d’applications sur notre smartphone comme télécommande réseau pour « synthoniser » les milliers de radios Internet de par le monde entier. Bientôt ce genre d’appareil va comporter un syntoniseur Internet intégré un peu comme il y a maintenant des téléviseurs avec le WiFi intégré ou même avec une prise LAN. Le mien, un LG HD qui date un peu, mais toujours comme neuf, a des prises HDMI, USB, je lui ai dont adjoint la Fire TV Stick d’Amazon pour la réseauter via mon routeur WiFi.

        1. PFG,

          Chez nous, c’est surtout Chopin qui joue. Parfois, j’ai même un concert live.

          En tout cas, vous êtes bien équipé. Le défi est maintenant de conserver un lecteur CD fonctionnel, ils se font rares.

          Bonne écoute!

  17. Certains commentaires ont osé faire ressortir une image assez répandue et plutôt réaliste qui veut que les personnes qui abandonnent leurs responsabilités sociales pour s’amuser, comme tu le fais, de manière insouciante des autres et de l’environnement ont en fait plutôt raté leur vie. Le monde est rempli de profiteurs, d’égocentristes qui ne pensent qu’à leur petit bonheur ou à celui des personnes qui font partie de leur cercle restreint et j’imagine que je n’ai pas besoin de te donner des exemples. Bref, j’aime les gens qui évitent de consommer à outrance parce que le bonheur ne s’y trouve pas, ceux qui sont sensibles à la misère des autres et à l’avenir de la planète, ceux qui épargnent pour redonner aux autres et pour se permettre des petits plaisirs mais certes pas ceux qui ne pensent qu’à leur petite personne!

    1. Bonjour Mister B.,

      Les gens qui me connaissent diront que je n’ai pas abandonné mes responsabilités sociales et que je ne suis certainement pas un profiteur.

      Je dédie une portion significative de mon temps à aider les autres. Je me considère généreux. D’ailleurs, je pense que certains ont abusés de ma générosité par moment. Jamais l’inverse.

      Certes, je fais du bénévolat pour me sentir bien, alors, oui, on peut dire que ce geste est égocentrique.

    2. Bonjour Mister B.

      J’aimerais simplement confirmer le commentaire de JS (le jeune retraité) à propos de sa générosité.

      En effet, il m’a aidé dans mon entreprise depuis plus d’un an et son implication a eu un impact majeur. Bref, son aide est inestimable et je lui en dois toute une…

      En fait, j’aimerais lui offrir aujourd’hui tous mes crédits d’empreinte carbone que j’ai accumulés depuis 2018 car je n’ai pas voyagé depuis.

      JS, tu peux donc voyager avec ta douce en paix pendant quelque temps ????

      Et merci pour ton article divertissant. J’adore ton côté humoristique !

      Jean-Philippe

      1. Merci J-P!

        Ton commentaire me va droit au coeur.

        T’es brillant! Je vais échanger mon temps contre des crédits carbone (virtuels). La bourse est ouverte.

        Au plaisir de se parler bientôt!

      2. Enfin, une commentaire de pas jaloux nombriliste, qui se pense mieux que tout le monde pour sauver la planète.
        Moi aussi j’adore son humour et surtout je le comprend! Parce qu’il faut vraiment être insignifiant pour prendre l’humour de ce QI un peu mieux que la moyenne au premier degré.
        C’est clair que cette personne (le jeune retraité), pollue moins en voyageant qu’en allant travailler tous les jours dans sa belle voiture et en chauffant sa belle grande maison.
        J’en reviendrai jamais de l’hypocrisie des gens et de comment les gens jaloux peuvent être dangereux et nuisibles. On va se le dire lui ne pourra jamais être tarité d’hypocrite!!!

  18. My God tu rêves que tu es à l’école? Je rêve que je suis au boulot (malgré que je suis à la retraite depuis 2 ans) et que je me dis: « mais comment ça que je travaille encore alors que je suis à la retraite et que je ne suis pas payée? Quand est-ce que je vais arrêter d’aller au bureau ? » !!!
    Par ailleurs je te comprends d’en avoir marre d’être sur la go, c’est vraiment brûlant! Question: au bout de combien de temps a l’étranger en as-tu marre et que tu as vraiment le goût de revenir au Québec? Moi c’est deux mois. L’hiver prochain on se lance dans le vide et on essaie 5 mois non stop.

    1. Bonjour Pudboss,

      Je rêve à l’école au moins une fois par mois. Comme vous, chaque fois, durant mon rêve, je me répète « J’pensais que j’avais déjà gradué, comment ça, il me reste un examen?? » Tout un traumatisme de jeunesse!

      Je n’ai jamais atteint ma limite durant un voyage. Même après 2-3 mois, j’adore la vie de nomade. C’est l’intensité qui me fatigue. Par exemple, se déplacer à chaque 2-3 jours et ne jamais avoir le temps de se poser est usant. Aussi, l’été, j’aime être à Montréal puisqu’il n’y a rien de comparable dans le monde.

      1. Je reviens d’un périple de 3 mois Non Stop ( pas vu l’hiver) en Thaïlande et la clé pour ne pas être usé je me dépose quelque part et je vis comme les locaux pas chère pas chère$, 1hr 30 max de bus ou de boat pour des
        petits trips de temps en temps, pas besoin de prouver sur Instagram que j’ai faites tant de pays en un temps record, le SLOW travel est ce qui est le plus enrichissant point de vue humain je me fais des amis à vie au lieu des éphémères….
        Attendre touts les jours dans les gares ou autres avec une gang de touristes pas r’posant c’est certain évitez ça , voyager léger et vous reviendrez frais comme une rose et non pas d’écoeurantite aigue !!????

        1. Salut Marco!

          Nous voyageons ultra-léger (sac de 30 litres), mais nous avons de la difficulté à rester à un même endroit plus d’une semaine. Je pense que nous sommes trop stimulé par la découverte. On va bien finir par ralentir…

  19. Qui fait comme moi et passe à travers tous les commentaires à part le jeune retraité ?!!!

    Toujours très intéressant de te lire quand tu sors un nouvel article. P.S. ma conjointe a vu passé ton article et l’a adoré… tu as une nouvelle adepte depuis le pique-nique ! Au plaisir ????

    1. Moi je lis tous les commentaires 🙂
      J’aime voir ceux qui sont d’accord ou en désaccord, voir les questionnements, les trucs et conseils dans les commentaires.

      1. Merci Marc!

        Souvent, les commentaires et les témoignages des lecteurs apportent de la nuance à mon propos. Aussi, ils modifient mon opinion sur certains sujets. J’ai vraiment des lecteurs de qualité!

  20. Wow ! Vous êtes mes idoles ! C’est inspirant de voir des gens qui pensent « en dehors de la boîte »!!!

  21. OMG toi aussi tu rêves que t’arrives à l’école à poil et comme par hasard pile le jour de l’examen, quand tout le monde semble prêt dans la salle ? A chaque fois pour moi c’est pendant l’épreuve de mathématiques, avec comme par hasard mon prof de maths de Seconde (15 à 16 ans dans les Europs), et ce qui me rend le plus dingue, ce n’est pas le fait que ce soit l’examen, mais plutôt que je sache qu’il va y avoir encore de longues années d’études ultra passionnantes ! Si jamais tu passes à Québec et que tu cherches à piquer un peu de (très) bonne bouffe gratuite, fais-moi signe !

    1. Salut Turbo Mohammed,

      Nous avons été visiblement traumatisés par l’école. 😉

      Il m’arrive d’organiser des meetups à Québec. Si tel est le cas, je l’annoncerai ici. Au plaisir de te rencontrer et de partger nos rêves.

  22. Moi aussi je rêve que je suis à l école dans des examens et que je n ai pas étudié!! Et ce fait 31 ans que j ai quitté l université et 5 ans que je suis retraité a maintenant 57 .

  23. Hehehe, je comprend parfaitement. Retraité depuis 2018 (j’ai 49 ans), je dépense plus en voyage annuellement (3-4 voyages dans le sud, 2 mois au Costa Rica, 1-2 mois en Europe) que ce que cela me coûte de vivre le reste de l’année au Quebec.. Why not coconut, j’ai l’doua comme dirait l’autre. Non, sérieusement. Malgré un budget voyage élevé, les gains des placement boursiers permettent de dépenser sans se priver.

  24. Très intéressant encore une fois. Justement je reviens d’un peu plus de 6 mois en Asie (entre autres études à Taiwan) j’en profite aussi à coup d’années de congé sans soldes. Je retarde la retraite mais j’en profite à l’avance temporairement pendant que je suis jeune.
    Je trouve que pour moi ça me semble vraiment mieux finalement car je ne pense pas vouloir vraiment arrêter de travailler un jour. Du moins si je peux faire quelque chose que j’aime.

    1. Salut Librocito,

      Merci pour les nouvelles!

      J’ai eu un coup de coeur pour Taiwan… pour les night markets, le stinky tofu, les bubble tea, le système de train, les randonnées en montagne et, surtout, les gens. Ce n’est vraiment pas la Chine!

      Je comprends ton point de vue. Je pense que la plupart des jeunes pensent comme toi d’ailleurs. Et, dans mon cas, si c’était à refaire, peut-être que je prendrais également cette route.

  25. Félicitations JS pour cette 7e année de retraite.
    Je serais curieux d’avoir votre avis, je vais avoir 40 ans prochainement et j’ai accumulé environ 700 000$ (incluant mon épargne + fonds de pension à cotisations déterminées) J’ai un coût de vie d’environ 30 000$/ année. Je me demande premièrement, est-ce que c’est un bon montant d’épargne comparativement aux autres gens du mouvement FIRE et deuxièmement, est-ce que selon-vous mon montant accumulé me permettrait de quitter avec confiance la rat race.

    J’ai travaillé fort pour arriver à ce point, mais il me manque un boost de confiance
    Merci d’avance pour vos commentaires qui pourraient m’aider dans ma réflexion

    1. Salut Marko,

      Est-ce qu’un avoir net de 700k$ à 40 ans est bon? OUI!!! C’est extraordinaire.

      Tu es certainement dans le top 5% au Canada. Ça ressemble d’ailleurs à l’avoir net de la plupart des blogueurs qui choisissent de le divulguer (au Canada et aux É-U). Je connais des blogueurs qui ont pris leur retraite avec moins que ça.

      Par contre, tes dépenses annuelles font en sorte que tu n’as peut-être pas encore atteint le montant qui te permettrait de prendre une retraite précoce et définitive. Selon la règle de 4%, tu aurais besoin de 750k$ (30k$ x 25) et selon la règle de 3%, tu aurais besoin de 990k$ (30k$ x 33).

      Certes, tu as une sacrée liberté financière et tu es à quelques mois/années d’atteindre l’indépendance financière.

      Bravo pour tes efforts! Bon sprint final!

      1. Ma poche de sel: je crois que les jeunes FIRE sous-estiment le coût de vie réellement VIABLE et prévoient mal les ravages que l’inflation cause sur le long terme.

        1. @JS : Merci pour tes encouragements. J’ai toujours eu l’impression que ce n’était pas tant que ça.(Quand je vois juste le prix des maisons dans mon coin, je ne pourrais meme pas en acheter une avec ce montant) Aussi, les gens autour de moi ne parlent pas vraiment d’argent (c’est tabou ça dl’air) Selon mes calculs si je travaille encore 5 ans, je devrais être capable d’atteindre autour de 1 500 000$ à 45 ans. De ce que je comprends c’est certain qu’à ce montant je serai 100% indépendant financièrement?

          @PFG : Que recommanderiez-vous afin d’être bien à la retraite et de faire face à une l’inflation galopante?

          1. Marko…rétrospectivement, j’ai eu tout faux dans ma vie ! J’ai donc dû redresser la barre sur le très, très tard, quand les circonstances ont été enfin favorables quoiqu’en dehors de ma volonté. Mais j’étais renseigné depuis longtemps, je lisais des ouvrages de finances personnelles depuis une vingtaine d’années… Ce que je vous recommande tout simplement: faire ses devoirs!

            Avec ce que j’ai appris, je ferais évidemment tout le contraire, mais cette fois à temps. Quoi donc… si j’étais dans la vingtaine, soit juste au bon moment de commencer à bâtir un plan de retraite qui aurait 100 % de chance de réussite et même plus encore à un âge normal pour prendre sa retraite, à supposer que l’on s’épanouisse et s’enrichisse dans son travail ?

            Je ferais tôt ce que je n’ai pu faire que très, très tard, en somme, et j’aurais eu les moyens de m’installer finalement en Floride dans un magnifique condo jouxtant un superbe parcours de golf, dans les terres, mais pas si loin de l’océan non plus, que je parcourrais tous les matins juste pour garder la forme !

          2. Salut Marko,

            Le prix d’une maison dans la région de Montréal équivaut souvent au montant nécessaire à l’indépendance financière. Les gens choisissent d’avoir un ou deux VUS, une grande maison et toutes les bébelles qui viennent avec. C’est une question de choix et non de moyens.

            Je te recommande de faire des projections financières à l’aide de ffpro.ca, de planifretraite.ca, dans un fichier Excel ou par l’intermédiaire d’un fiscaliste. C’est le meilleur moyen de connaître le montant magique.

            Bon parcours vers la liberté!

        2. Bonjour PFG,

          Vous avez probablement raison. Il est facile de tomber dans le piège de l’optimisme. D’où l’importance de faire des projections et même de faire affaires avec un fiscaliste avant de dire « Bye bye boss » (ou la version plus vulgaire). 😉

    2. Bonsoir tout le monde!

      J’aimerais apporter mon avis à propos du commentaire de Marko. De mon côté, si j’avais un actif net de 700000$ l’âge de 40 ans, je ne me sentirais aucunement libre financièrement. L’argent à tellement perdu de valeur ça n’a aucun sens. J’ai 36 ans et une valeur nette de plus de 2 millions, mon actif augmente de plus de 300000 par année ces dernières années ( investissements immobiliers et compagnie opérante ).Honnêtement, je ne me sens pas vraiment libre financièrement Dernièrement J’ai lu un article qui mentionnait que l’actif moyen d’un canadien ( ou plutôt d’un ménage ) était de 940000$ Est-ce vraiment le cas? Si oui, tous les canadiens moyens pourraient prendre leur retraite immédiatement…. Ça me fait réaliser que l’argent ne vaut plus rien! Tout le monde est millionnaire! Pour ma part, j’ai fait l’acquisition d’un terrain en floride afin d’y construire un chalet ou une maison. Mon rêve serait d’y séjourner près de 6 mois par année. Pour l’instant mes enfants sont encore un peu jeunes pour réaliser ce rêve mais bon, un jour….. Pendant un certain temps nous nous contenterons d’y aller 6 semaines par année ( 3 semaines le temps des fêtes 2 semaines l’été et 1 semaine pendant la semaine de relâche ) .

      Mes efforts au travail et mes investissements commencent à porter fruit, il me reste encore du travail à faire pour atteindre une vraie indépendance financière mais ça s’en vient!

      Pour terminer, l’approche de la liberté financière crée un effet néfaste dans plusieurs familles ( du moins c’est ce que je crois ) . Un climat de jalousie s’installe… à suivre

      1. Bonjour L.S,

        Je ne suis pas le grand manitou mais je présume que sa réponse viendra sous peu.

        De ce que je lis de votre commentaire, il y a deux concepts à distinguer soit les actifs et l’avoir net.

        Ainsi, comparer le 700k$ d’avoir net de Marko à l’actif moyen d’un couple canadien 940k$ donc 470k$/chaque ne se fait pas à mon avis sans connaître quel est le passif associé à la détention de ses actifs.

        Pour le reste, vous serez toujours le meilleur juge de ce qui vous est requis financièrement pour vivre considérant que vous être le PDG de votre vie (référence: La retraite à 40 ans, page X) et donc vous connaissez votre coût de vie et autres paramètres financiers…

        Mais à titre de comparaison, je côtoie des retraités avec valeur nette d’environ 2M$ sans passif et avec des revenus de pensions qui rentrent chaque mois (RRQ, PSV et autre). Très franchement ils ne savent pas quoi faire de cet argent même s’ils passent 6 mois par année à l’extérieure du Canada et ils me semblent très heureux et accomplis.

      2. Salut L.S!

        Bravo pour ta situation financière enviable!

        Tout est relatif. Ça dépend surtout de ton train de vie. Si tu as besoin de 200k$ par année pour vivre à ton goût, 2M$ ce n’est pas suffisant. Même 5M$, c’est juste. Or, pour le frugaliste qui vit bien avec 25k$, 800k$ est amplement suffisant.

        Pour ce qui est de l’actif net moyen canadien, il est effectivement de 900k$+ par ménage. Ceci s’explique par le vieillissement de la population ainsi que l’augmentation du prix des biens immobiliers. Les Baby Boomers ont une maison payée qui vaut normalement plus d’un million.

        En fait, environ 5% des Canadiens sont millionnaires.

        Bonne route vers la liberté!

    3. Bonjour Marko,

      Exactemenet le même genre de questionnement qui m’habite ces temps-ci et avec la situation au Québec des RRQ, PSV et fonds de pension, pas mal de variables qui complexifie le calcul.

      Bref ça pourrait valoir la peine de tester ta situation et diverses hypothèses dans ffpro? (voir blogue précédent).

      J’y ai mis du temps et franchement ça nous a beaucoup aidé à voir les perspectives futures en changeant quelques variables clés. Je le recommande très fortement en utilisant la période d’essai de 10 jours qui te permet de considérer pas mal toutes les variables possibles…

      Spoiler alert, continuer de travailler agit de façon exponentiel sur l’avoir net à long terme

  26. Je dirais que je ne suis pas plus ou moins divertis qu’avant covid.
    Avec nos deux enfants en bas âge (congés parentales prolongés pour moi et ma femme), on ne se prive pas d’aller voir des spectacles, d’aller au restaurant, de sortir dans les bars, voyager en Europe pendant des mois, louer des campings de rêve sur le bord de la Méditerranée, on mange tout le temps bien (marché Jean-Talon!).
    On a pas de maison à payer, on conduit une minoune, on est amateur de Kijiji, on est en contrôle de notre budget, on perçoit nos allocations du gouvernement, on maximise les CELI/REER/REEE, mais on vit à 1000 km/h!
    Tant pis pour ceux qui ne comprennent pas notre style de vie. Aller vous faire… cuire un oeuf!

    1. Salut Philippe de Habsbourg,

      Merci pour ton témoignage! Tu résumes en quelques lignes toute ma philosophie de vie. Tu es assurément un esprit libre.

      En passant, pour ceux qui veulent se faire cuire un oeuf, allez vite vous acheter un cuiseur à oeufs. C’est indispensable!

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *