Voyager gratuitement grâce aux cartes de crédit

Une combine qui rapporte 5 000$ en crédit voyage

Il y a encore moyen de voyager à petit prix, malgré l’hystérie post-pandémique. Notre récent voyage de 2 mois au Laos et en Thaïlande nous a coûté environ 3 000$ chacun… incluant les vols en classe Affaires.

Par jour, ceci équivaut au prix d’un repas chez St-Hubert!

Le secret: siphonner les programmes de récompense liés aux cartes de crédit. Van-Anh y est passée maître. Telle une fonctionnaire russe, elle prend sa « cut » sur chaque transaction. 😉

Voici le plan qu’elle a concocté pour financer notre prochain voyage.

Le plan

On peut souscrire à une carte de crédit pour obtenir un t-shirt du Canadiens (je suis déjà tombé dans le panneau) ou on peut le faire pour obtenir 500$ cash.

Heureusement, j’ai Van-Anh pour me guider!

Sa dernière combine m’a donné de l’insomnie tellement elle est ingénieuse. Voici comment quatre cartes de crédit paieront une bonne partie de notre prochain voyage en Asie:

1- La carte Avion Visa Infinite RBC

Cette carte nous donnera 35 000 points Avion, suffisamment pour voyager presque partout au Canada et aux États-Unis. La beauté de ces points est qu’ils peuvent être transférés vers le programme Avios et combinés avec les points d’autres institutions financières. J’y reviendrai dans un instant…

La carte coûte 120$/année et requiert un revenu annuel personnel de 60 000$ ou familial de 100 000$.

Comment est-ce qu’un frugaliste retraité peut respecter cette condition? Un actif investissable supérieur à 250 000$ peut être substitué au revenu.

Tous les détails

2- La carte HSBC Mastercard World Elite

Cette carte nous rapportera 110 000 points, soit 550$ en récompenses voyage ainsi qu’un crédit voyage annuel de 100$. Tout comme la carte précédente, les points pourront être convertis en point Avios. Donc, les points de ces deux cartes (RBC et HSBC) pourront être combinés pour acheter un billet d’avion.

Aussi, cette carte permet de convertir des devises étrangères sans frais. On peut l’utiliser en voyage, sans payer les 2.5% de frais de conversion que chargent les autres cartes.

La carte coûte 149$/année et requiert un revenu annuel personnel de 80 000$ ou un revenu familial de 150 000$ ou un actif investissable supérieur à 400 000$.

Tous les détails

3- La carte World Elite Mastercard Banque Nationale

Cette carte nous donnera 70 000 points, une valeur d’environ 630$. Plus, 150$ de remboursement pour les frais de voyage sur la sélection de sièges, le stationnement à l’aéroport et les frais de bagages.

En prime, cette carte offre une assurance voyage complète qui couvre jusqu’à 60 jours. D’où nos voyages de 2 mois. 🙂

La carte est gratuite la première année et requiert un revenu annuel personnel de 80 000$ ou un revenu familial de 150 000$ ou un actif investissable supérieur à 400 000$.

Des dépenses de 12 000$ en un an, dont 5 000$ dans les trois premiers mois, sont aussi nécessaires. Étant donné notre faible budget, nous n’avons appliqué qu’à une seule carte pour le couple. Aussi, plusieurs achats importants ont été prévus en conséquence (ex. lit, rénos, assurances, etc.).

Tous les détails

4- La carte Aventura Or CIBC Visa

Cette carte nous procurera 40 000 points Aventura, soit environ 500$ en crédit voyage. Ce montant pourrait couvrir une dizaine de nuits d’hôtel. En plus, la carte nous donnera accès aux salons VIP d’aéroports, un petit luxe dont je ne peux plus me passer.

La carte est gratuite la première année et requiert seulement 1 000$ de dépenses. Nous mettons actuellement toutes nos dépenses sur cette carte pour obtenir les points au plus vite, car il est possible de les échanger à valeur bonifiée (500$) jusqu’au 16 juillet 2023.

Tous les détails

Le bilan: 3 500$ à 5 000$ de récompenses

Je ne vous mentirai pas, tout ça nécessite une bonne gestion et beaucoup de patience. La musique new age du système téléphonique des grandes me laissera certainement des séquelles psychologiques à long terme.

Or, combien d’heures devez-vous travailler pour toucher 5 000$? Voici ce que j’obtiendrai pour quelques heures d’effort:

Récompenses Valeur estimée
35 000 points Avion combinés aux 110 000 points HSBC, assez pour un vol aller-retour en classe Économie (ou un vol aller simple en Qsuite) à Bangkok. 1 500$ à 3 000$
40 000 points Aventura, soit une dizaine de nuits d’hôtel en Asie. 500$
70 000 points BNC, soit une douzaine de nuits d’hôtel en Asie. 630$
Assurance voyage complète de 60 jours. 350$
Accès aux salons VIP d’aéroport (BNC + CIBC). 200$
Conversion de devises étrangères sans frais. 100$
Remboursement des frais de voyage sur la sélection de sièges, le stationnement à l’aéroport et les frais de bagages (BNC + HSBC). 250$
TOTAL 3 500$ à 5 000$

En déduisant les frais annuels liés aux cartes de crédit, soit 269$, j’obtiendrai un bénéfice net d’environ 4 700$. Et, je voyagerai en Qsuite. Mon rêve!

Van-Anh appliquera la même stratégie, nous obtiendrons donc un mois de nuits d’hôtel en prime. Commencez-vous à partager mon enthousiasme?

Comment voyager en Qsuite grâce aux points de cartes de crédit
La Qsuite de Qatar Airways

Et ma cote de crédit dans tout ça?

Van-Anh et moi avons souscrit à cinq nouvelles cartes de crédit dans le dernier mois (nous avions déjà la HSBC depuis quelque temps). Un désastre pour la cote de crédit, non? Pas vraiment!

J’ai fait mes trois applications le même jour, donc je n’ai eu qu’une seule enquête de crédit à mon dossier. Aussi, mes habitudes financières sont très saines, alors l’impact sur ma cote ne sera que temporaire.

Ma cote de crédit est actuellement de 828 selon TransUnion, et ce malgré mon stash de cartes de plastique.

Ceci dit, soyez quand même prudent si vous partez à la chasse aux points. Votre cote de crédit sera assurément affectée pendant quelques mois. Surconsommateurs et surendettés s’abstenir!

Participez-vous aux programmes de récompenses? Autrement dit, faites vous partie de ceux qui en profitent ou de ceux qui les financent?

DANS MON PORTEFEUILLE

La carte Visa Infinite TD Aéroplan est ma préférée en ce moment. Elle offre jusqu'à 40 000 points Aéroplan, est sans frais la première année et ne requiert que 7 500$ de dépenses en 12 mois.
La carte TD VISA Infinite Aeroplan, ma carte préférée
VOIR L'OFFRE

64 commentaires

  1. Merci beaucoup J.S. de ton partage, comme toujours très généreux! un vrai cadeau pour les gens qui adorent voyager! Mes meilleurs souhaits pour vos futures explorations !

  2. C’est super J-S et félicitations a madame.
    Je suis curieux de savoir ce qui se passe après? Vous cancellez toutes les cartes après le voyage? Vous attendez 1 an?
    Qu’en est-il des prochains voyages? J’imagine que le but des cartes c’est d’avoir des nouveaux clients, donc le même stratagème ne pourrait être refait a chaque année? A moins qu’ils inventent un nouveau programme a chaque 2-3? 🙂

    Nous on s’était abonné a une carte pour les récompenses de bienvenue, par contre la pandémie est arrivée et on a du garder la carte pour un autre 2 ans afin de ne pas perdre les points (frais annuel x3). On a quand même été gagnants, mais le pourcentage d’économie a été plus petit… On n’avait jamais pensé en combiner plusieurs en même temps… 🙂
    Merci pour tes articles!!!

    1. Salut Stéphane,

      Je passe les bons mots à ma blonde… 🙂

      Nous gardons les cartes offrant la meilleure accumulation de points à long terme (c’est bon pour la cote de crédit par le fait même). Puis, nous annulons les autres cartes après un an. Il faut généralement attendre la date anniversaire pour obtenir le max de récompenses.

      De nouveaux programmes sortent constamment. Van-Anh trouve toujours des bons deals. Donc, quand nous prévoyons faire un achat important, nous souscrivons à une nouvelle carte.

      Merci pour le témoignage! Bonne chasse aux points!

      1. Combien de jours on peut annuler la carte pour ne pas repayer les frais annuels ? et les points restant on les perds, bref c’Est une gestion à la Van-Anh

        1. Oui nous avons commencer en septembre dernier nous avons 2 HSBC ,2 RBC,2 TD Aéroplan,1 cobalt,1mariott,1cibc aventura et on vient de commander une autre Mariott,CIBC aventura et TD classe ultime on n’est bon dans la gestion des cartes, mais pour bien trouver des vols pas chers,et savoir quelle point utiliser.ca me prendrait un cours privé.

          1. Vous êtes un expert John!

            Milesopedia recommande aux débutants de faire un maximum de 2-3 nouvelles demandes de carte de crédit (idéalement le même jour) au 6 mois environ. Cependant, ceux qui sont en parfaite maitrise de leurs finances et de leur crédit (comme vous) peuvent pousser la limite. Vous êtes dans une classe à part.

            Le deuxième volet de cet article portera sur comment convertir les points de la façon la plus avantageuse. Évidemment, Van-Anh partagera ses astuces.

            Bonne récolte de points!

        2. l’abominable homme blanc des neiges,

          Il faut annuler la carte à l’intérieur du mois suivant la date d’anniversaire. Si jamais les frais annuels sont prélevés pour la deuxième année, il suffit de contacter la banque durant cette période pour les faire retirer. Ça n’a jamais été un problème pour nous.

          Les points, il faut les « brûler » avant cette date.

          C’est une bonne pratique d’avoir un tableau Excel, un calendrier ou un document quelconque pour assurer le suivi. Une fois ce processus en place, on est sur le cruise control.

      2. Bonjour jeune retraité. Lorsque tu dis garder la carte qui offre la meilleure accumulation de points long terme, faut tout de même y mettre des dépenses sur cette carte pour en bénéficier? L’idée n’est pas de bénéficier des primes de bienvenue en souscrivant à de nouvelles cartes et mettre toutes les dépenses sur celles-ci afin de s’assurer d’avoir 100% de prime de bienvenue? Et de recommencer le manège?

        Côté « fidélité » pour dorer notre cote de crédit, nous avons conserver notre carte de base que nous utilisons depuis plus de 20 ans. J’y mets un paiement petit paiement récurrent ( pour la garder « en vie »).

        Quelles cartes gardes-tu pour le long terme, par curiosité?

        1. Salut Marie-Claude,

          Je souscris à de nouvelles cartes, je mets la plupart de mes dépenses sur ces dernières pendant quelques mois pour atteindre les dépenses minimales et je retourne à mes cartes de base une fois que j’otiens les primes.

          C’est vrai que dernièrement j’ai souscris à tellement de nouvelles cartes que je n’utilise que rarement mes cartes de base. Certes, les primes de bienvenue sont plus payantes que l’accumulation de points sur les dépenses courantes.

          Mes cartes de base sont la HSBC World Elite (pour toutes mes dépenses à l’extérieur du pays) et BMO World Elite (que je n’ai pas utilisé dernièrement à cause de mes 5 nouvelles cartes 😉 ).

          Bonne chasse aux points!

          1. Salut! Merci de ta réponse. Excuse-moi du délai, je pensais recevoir une alerte lorsque tu aurais répondu hihi!! Pour tes cartes de base, ça te coûte tout de même les frais annuels? J’imagine que tu t’assures de dépenser le minimum sur ces cartes pour couvrir au moins les frais?

            Et que fais-tu avec les autres cartes pour lesquelles tu as bénéficié du bonus et qui ne font pas partie de tes cartes de base? Tu les annulent tout simplement après, genre avant d’avoir à payer les frais annuels? Combien de cartes par année tu annulent? Ça doit pas être super pour le crédit, non!? Merci pour tes réponses!

          2. Marie-Claude,

            Oui, il y a des frais annuels pour la HSBC, mais c’est vite payé en considérant que cette carte n’impose pas de frais de conversion sur les devises étrangères. J’épargne ainsi 2 à 3% sur tous mes achats à l’extérieur du pays.

            Pour la BMO, mes frais sont remboursés puisque je suis client de la banque. En plus, cette carte donne 4 accès aux lounges d’aéroport.

            Pour les autres cartes, je prends les primes et je ferme le compte avant de payer les frais annuels de la deuxième année (il y a une période de grâce d’environ un mois).

            Je dois annuler au moins 2-3 cartes par année. Ce n’est pas bon pour mon crédit. Certes, ce n’est que temporaire, ma cote remonte toujours. Aussi, souvent, je souscris à plusieurs cartes le même jour. Ceci fait en sorte qu’il y a seulement une enquête de crédit (un « hit ») sur mon dossier.

            Bonne chasse aux points!

  3. Ahaha j’adore votre « exploitation » des machines à fric que sont les banques et les entreprises de crédit ! Je pense que je vais vendre mes actions de banques pour un an le temps que l’impact soit réalisé par les marchés sur les résulats financiers à venir 🙂

    c’est le genre de trucs auquels je ne m’applique pas assez, car je déteste le « paperwork ». Juste l’idée d’avoir 5 cartes à gérer me donne de l’urticaire, et je ne fais même pas d’urticaire. J’ai une carte de crédit que je n’utilise plus depuis 10 ou 15 ans et je ne l’ai toujours pas annulée par négligence. Au moins elle est gratuite.

    Fait longtemps qu’on a pas voyagé, mais nous avons un voyage prévu l’hiver prochain. Peut-être que je vais utiliser un ou trois de vos recommendations pour rendre l’expérience plus agréable qu’en classe bétail !

    1. Salut Mr. Jack,

      Oui, c’est de la gestion! Par contre, l’application ne prend que quelques minutes, après il suffit de savoir où utiliser ta carte. Certains collecteurs de points collent un post-it sur chacune des cartes pour savoir dans quel commerce l’utiliser (ex. resto, épicerie, voyage, etc.). Une fois ce système en place, c’est simple. Il faut payer le solde à la fin du mois, brûler les points et fermer le compte après un an. On parle de quelques heures réparties sur une année.

      À mes yeux, ça vaut la peine de faire ces efforts juste pour voyager en classe Affaires. En fait, c’est le genre d’expérience que je ne te recommande pas puisque c’est irréversible. Il est difficile de revenir en arrière (de l’avion)! 😉

  4. Salut J-S,

    Est-ce la première fois que tu publies un article le matin? 😛 Habituellement, je crois que tu publies tes articles le dimanche à 16h… 😛 😛 😛

    Blague à part, c’est un excellent article. Le « credit card churning » est une excellente stratégie pour obtenir des points de récompense (ex. : crédits de voyage ou de chaînes hôtelières) ou des récompenses en argent (« cash back »). Comme tu le mentionnes, il faut être prudent… Les surconsommateurs et les personnes endettées devraient laisser tomber cette stratégie (et se concentrer sur leur remboursement de dettes)…

    Personnellement, je suis vraiment paresseux et ma conjointe ne veut rien savoir de la gestion des finances, des cartes de crédit avec récompenses, etc. Elle laisse le tout sur le pilote automatique (c’est moi, son « pilote automatique » 😛 ). Elle veut seulement savoir quelle carte utiliser, à quel endroit (essence vs épicerie vs …) et à quel moment…

    Ainsi, ma stratégie consiste à demander/utiliser/fermer des cartes de crédit avec un programme de récompenses de remises en argent (« cash back »). Aucuns programmes avec points de récompense (ex. : crédits de voyage), même si ces derniers sont généralement plus avantageux. Je profite donc à moitié des programmes de récompenses. 🙂 Somme toute, c’est quand même très avantageux. La dernière fois que j’avais procédé aux calculs, je recevais environ 2000 $ en remises en argent par année. Mais, ça doit faire un an que je n’ai pas optimisé mes cartes (nouvelles demandes) …

    Bonne semaine et bonne planification de voyage !

    -Vincent alias Retraite 101

    1. Salut R101!

      C’est vrai, je publie souvent mes article le dimanche soir, c’est normalement le moment qui me donne les meilleurs résultats. J’imagine que les lecteurs ont les blues du dimanche soir. 😉

      2 000$ par année, ce n’est pas rien. C’est même excellent, surtout pour des remises en argent.

      Je trouve que la gratification liée aux récompenses en argent est plus instantannée. Les cartes de type voyage prennent plus de temps. Mes efforts actuels porteront fruits dans un an ou deux.

      Il faut être patient. Je me visualise dans un fauteuil de Qsuite pour maintenir ma motivation. 😎

      Merci beaucoup pour ton témoignage!

  5. Bonjour,

    Des plans pour les  »pauvres » dont les revenus sont inférieurs à 60 000$ et qui n’ont pas d’actif de 250 000$? Personnellement, je ne peux souscrire à aucune de ces cartes. 🙁

      1. Bonjour Marthe,

        La Carte Aventura Or CIBC Visa requiert 15 000$ de revenu familial et offre une prime de bienvenue d’environ 500$. Elle est gratuite la première année.

        La carte American Express Or de la Banque Scotia requiert 12 000$ de revenu familial et procure une prime de bienvenue de 400$. Elle coûte par contre 120$ par année.

        Enfin, la carte de crédit Remises Tangerine requiert 12 000$ de revenu familial et offre une prime de bienvenue de 100$. Elle est gratuite, tout le temps.

        Bonnes recherches!

    1. Il est possible de souscrire à plusieurs cartes intéressantes, par exemple : Carte Tangerine Remises Mastercard (2 ou 3 catégories à 2 % de remises en argent), Carte BMO Mastercard Remises (3 % sur l’épicerie), Carte Mastercard PC Finance (45 points chez Pharmaprix, 30 points dans les magasins Provigo/Maxi/Esso, etc.), Carte Mastercard Triangle (1 % sur les taxes municipales, taxes scolaires, frais de scolarité, etc.) et plusieurs autres.

      Dans le comparateur de CC du jeune retraité, il y a un questionnaire en haut de la page qui permet de sélectionner les cartes avec récompenses pour une personne avec revenus de 0 à 59 999 $. Bon « magasinage » ! 🙂

    2. Bonjour Joëlle,

      La carte CIBC Aventura Or est quand même très avantageuse (je viens de la recevoir). Elle ne requiert un revenu annuel familial que de 15 000$ et elle est gratuite la première année.

      En dépensant 1 000$, vous obtiendrai l’équivalent de 500$ en crédit voyage, en plus d’avoir accès aux salons VIP d’aéroport.

      Il faut par contre faire l’application rapidement puisqu’il faut compléter des achats d’au moins 1 000$ avec la carte et réclamer les points avant le 16 juillet prochain pour obtenir le meilleur retour (c’est-à-dire 500$).

      Bonne récolte de points!

      1. Bonjour,
        Je suis hésitante un peu à me lancer dans les cartes de crédit pour les crédits voyages. On ne pense pas partir en voyage avant 1 ou 2 ans dû à des travaux. Mais on prendra 3 à 4 mois dans 4 ans pour voyager en Europe majoritairement. Donc, pour le moment, je prends des cartes avec remises en argent.
        On ne voyage pas beaucoup non plus. Chaque année, on va surtout en France voir la famille à mon chum (mais on en profite toujours pour faire un saut ailleurs) avec Air Transat et un tout-inclus dans le sud. Je travaille à l’hôpital alors mettons que c’est zéro flexible côté dates de départ ????.
        Je suis donc bien mêlée à savoir qu’elle carte prendre pour les crédits voyages. Je pensais prendre TD infinite Visa Aéroplan mais elle semble être pour Air Canada seulement?
        Et quand tu dis après 1 an, il faut  »brûler » les points, en fait il faut les dépenser sinon on les perd si on annule la carte après 1 an?

        1. Salut Jessica,

          Quand on fait des travaux, c’est le meilleur moment de souscrire à des cartes puisqu’on a des dépenses importantes. Je viens justement de souscrire à 3 cartes puisque j’avais un gros montant à payer.

          La carte Visa Infinite TD Aéroplan est ma préférée en ce moment. Elle permet d’accumuler jusqu’à 50 000 points aéroplan.

          Ces points pourront être utilisés pour toutes les compagnies aériennes faisant partie de Star Alliance. Il y en a 26, voici la liste.

          Par ailleurs, pas besoin de brûler les points, ils peuvent être conservés plusieurs années. Voici la seule contrainte:

          « Vous disposez de 18 mois avant l’expiration de vos points Aéroplan, si votre compte est inactif, c’est-à-dire si vous n’avez pas accumulé, échangé, donné, transféré ou converti de points. Tant que vous garderez votre compte actif, vos points n’arriveront pas à échéance. » (source)

          Bonne collecte de points!

  6. Merci pour cet article qui me sera très utile. Tu me sauves tellement de temps. Tu devrais charger pour ça ?? je repars en Asie bientôt et je vais assurément me commander quelques cartes pour me payer des hôtels et des avions.!
    Bons voyages!!

    1. Salut Librocito,

      Super! Tu pars où?

      Détails à considérer: Tu devras t’assurer que les hôtels que tu choisis acceptent les cartes de crédit (elles ne sont pas acceptées partout en Asie). Aussi, même si ton vol est remboursé par le programme de récompense, tu devras quand même payer les taxes (généralement 150$ à 300$).

      1. Je vais principalement rester à Taïwan, mais j’ai l’intention de faire le grand tour que j’ai manqué la dernière fois quand le covid show. Pris là bas.
        Mais tu as bien raison, les cartes de crédit en Asie sont très peu utilisées/acceptées. Perso j’ai un appartement pour quelques mois. Mais quand je me promène jutilise les plateformes comme hotel, booking et Airbnb. Je dois commencer à magasiner les cartes qui pourraient être avantageuses pour ça.
        Mais je vais principalement utiliser des points pour me payer la première classe et nombreux vols.
        D’ailleurs mon prochain vol j’ai magasiné à tous les jours et une seule journée, le premium economie de air canada a baissé pratiquement au prix de l’économique. Jai donc acheté sur le coup et depuis c est remonté le lendemain au double du prix et jamais rebaissé. Mes heures de magasinages de vols ont été payantes finalement. Sûrement une erreur temporaire survenue et personne a réservé sauf moi à ce moment ?

        1. Librocito,

          Nous aussi, nous devions aller à Taiwan durant la pandémie. Mais, c’est une des premières frontière qui a fermée.

          La carte CIBC Aventura est difficile à battre. Tu dois seulement dépenser 1 000$, avoir un revenu de 15 000$ et tu reçois jusqu’à 500$ en crédit voyage. Ça peut être bon pour les hôtels (les transactions doivent être en dollar canadien).

          Bravo d’avoir déniché un vol pas cher, ils sont de plus en plus difficile à trouver. Bonne préparation au voyage!

  7. J’ai une question en fait que j’ai oublié. Est ce que c’est compliqué de sortir les points et/ou de les combiner? De mon expérience je dirais que ce genre de programme est souvent très complexe et semble avoir pour but de décourager beaucoup de monde qui ne veulent pas mettre beaucoup de temps à tout régler.

    1. Librocito,

      Généralement, le processus est simple. Dans la plupart des cas, il suffit de se connecter à la plateforme de la banque (même endroit où tu consultes ton relevé mensuel de carte de crédit), de cliquer sur le lien « Programme de récompense », puis de cocher les dépenses pour lesquelles tu souhaites payer avec tes points.

      Pour ce qui est de combiner des points (ex. Avios), ce sera notre première expérience cette année. Je ne peux donc pas témoigner pour l’instant…

  8. Wow. Juste WOW. Je n’ai pas (encore) la patience pour me lancer dans ce genre de gestion, mais éventuellement, je m’y mettrai! 🙂

    1. Merci beaucoup Joelle!

      Ça semble intimidant comme ça, mais il n’est pas nécessaire de souscrire à 7 cartes pour en profiter. Une ou deux cartes suffisent.

      Ceux qui ne participent pas aux programmes de récompenses sont malheureusement ceux qui les financent. 😉

      Au plaisir!

  9. Bonjour,

    Le programme Avios semble affilié avec des compagnies aériennes étrangères? Est-ce bon pour voyager en Amérique du Nord?

    Merci

    1. Bonjour Martin,

      Avios est le programme de British Airways, mais les points peuvent être aussi échangés chez American Airlines. Voici la liste complète:

      Alaska Airlines
      American Airlines
      British Airways
      Cathay Pacific
      Finnair
      Iberia
      Japan Airlines
      Malaysia Airlines
      Oman Air (joining in 2024)
      Qantas
      Qatar Airways
      Royal Jordanian
      Royal Air Maroc
      SriLankan Airlines
      (source)

  10. Bon article,
    Je me demandais comment est-ce que tu indiques la valeur des investissements sur tes demandes? Je suis à la retraite et n’ait pas de revenus d’emploi mais j’ai cependant les actifs qui pourraient répondre aux critères. Merci pour tous ces judicieux conseils 🙂

    1. Bonjour Belinda,

      Quand vous compléterez le formulaire d’application en ligne, on vous posera les questions sur vos revenus et vos actifs. C’est basé sur l’honneur. À ma connaissance, vous n’avez pas à prouver la valeur de vos actifs.

      Dans certains rares cas, il faut contacter la banque pour faire l’application au téléphone ou en succursale puisque le formulaire web ne tient pas compte de l’actif, seulement des revenus.

      Bonnes recherches!

  11. Merci J-S pour ce super bon plan pour voyager pas cher avec les cartes de crédit.

    Tu indiques ceci au début de ton post : « La beauté de ces points est qu’ils peuvent être transférés vers le programme Avios et combinés avec les points d’autres institutions financières. J’y reviendrai dans un instant…« 

    Je ne trouve pas la suite… comment fais-tu pour transformer les points vers le programme Avios et comment ça fonctionne?

    Frugalement vôtre ?

    1. Salut Grégory!

      En fait, je voulais juste dire que les points de la carte Avion Visa Infinite RBC et de la carte HSBC Mastercard World Elite pouvaient être combinés.

      En toute transparence, nous n’avons jamais transféré de points vers le programme Avios. Ce sera notre première fois cette année.

      HSBC vers Avios
      Selon mes recherches, 25 000 points HSBC permettent d’obtenir 10 000 points Avios (British Airways). Il faut transférer un minimum de 25 000 points HSBC. Par la suite, la conversion HSBC-Avios se fait par incréments de 10 000 points (source).

      RBC vers Avios
      Pour ce qui est de RBC, 1 point Avion est égal à 1 point Avios. Il faut convertir un minimum de 10 000 points Avion (source).

      « Frugalement vôtre », je vais la voler celle-là! 😀 Merci!

  12. Superbe article! Comment fonctionne Avios et aussi comment fonctionne le transfert de points?
    J’ai voulu m’inscrire sur avios.com mais il semble que les points cumulés sont utilisés uniquement avec British Airways, AERCLUB, IBERIAPLUS et Vueling club.
    Je pars en Asie aussi et je tente de mieux saisir l’achat de billet d’avions en utilisant Avios.
    Je crois que c’est aussi le même questionnement de quelques uns plus haut, donc en espérant un peu d’infos additionnel si possible 🙂

    1. Merci beaucoup Cindy!

      J’ai répondu à ces questions un peu plus haut (Grégory et Martin). Je vous invite à consulter mes réponses et à me revenir si vous avez d’autres questions.

      Certes, il y a plusieurs compagnies aériennes affiliées au programme Avios qui volent vers l’Asie (Cathay Pacific, Japan airlines, Malaysia Airlines, Qatar Airways, etc.).

      Bonnes recherches!

  13. Wow! Super article! Moi qui regardait les billets d’avion pour la Thailande et c’est plus de 1800$ par personne…avec des enfants ouch! Je vais regarder de plus prêt les cartes, mais de ce que je comprends, les crédits voyage ne s’appliquent pas tout seul et il faut appeler pour que la compagnie vérifie et les applique? Ça semble tellement compliqué ?

    1. Merci beaucoup Framboise bleue!

      Échanger les points est relativement facile dans la vaste majorité des cas. Il suffit d’aller sur le site web de sa carte de crédit (banque), de trouver le lien vers le programme de récompense, puis de sélectionner quelles dépenses (déjà encourues) on veut payer avec ses points disponibles.

      Tout se fait en ligne. Publier une story sur facebook est plus compliqué que ça. 😉

      Par contre, le timing est important. Il y a des promos qui permettent d’obtenir plus en échange de ses points. Ce sera le sujet d’un prochain article…

  14. C’est très bien tout ça, et j’avoue l’avoir fait souvent. Ça nous donne un petit aperçu de la vie des gens riches et célèbres. Mais il ne faut pas oublier que même si l’on “paie” avec des points, un vol en classe affaire de Montréal en Asie, ça pollue en tabar… Selon des calculs simples, c’est environ 14.5 tonnes de CO2 par personne. Aucune intention de culpabiliser, mais ce sont des réflexions que j’ai faites moi-même, qui m’on amené à repenser ma propre consommation. Aujourd’hui je suis plus un fan des cartes cashback. Avec les points voyage, on rationalise plus, on se dit, “c’est de l’argent Monopoly, ce n’est pas de la vraie argent ».” Avec le cashback, je le vois comme un revenu. J’ai le choix de le dépenser comme un épais, ou bien de l’épargner, de l’investir. BMO a une offre de 5% cashback sur l’épicerie. Ça vaut la peine.

    1. Très bon point Frederic!

      Peut-être que ces crédits voyage nous désensibilisent des enjeux environnementaux. Voyager devient trop facile et si peu coûteux qu’on ne porte plus attention aux dommages collatéraux.

      Je suis conscient du problème et je me sens parfois coupable de voyager autant. Certes, depuis quelques années, nous voyageons moins souvent, mais plus longtemps. Nous partons généralement 2-3 mois. Et, nous évitons de générer du CO2 le restant du temps. Nous nous déplacons à pied ou en vélo à peu près partout (ici et à l’étranger).

      C’est un premier pas… mais j’ai encore du chemin à faire.

      Voyager est une telle richesse et une telle source de plaisir pour moi, je n’ai pas encore trouvé d’alternative!

    2. Moi aussi, les points que j’accumule avec ma carte TD, la seule et unique que j’ai depuis plus de 30 ans, avec une cote de crédit à son maximum, je les utilise pour réduire mon solde, tout simplement.

  15. Bonjour!
    Voilà un article qui tombe à points comme je veux faire du ménage dans nos cartes de crédit. Pour le moment, se sera plus pour du cash back.
    Seulement, j’ai une p’tite question (peut-être niaiseuse pour certains mais comme on est débutant et que même mon chum ne sait pas la réponse, je me dis qu’on ne doit pas être les seuls ?). J’ai toujours pris la carte de crédit de la banque que je faisais affaire avec. Si disons que je suis avec Tangerine et que je veux prendre la visa dividendes CIBC, je dois avoir un compte d’épargne à cette banque pour voir les transactions et payer?
    Merci beaucoup pour ton blogue en passant ?

    1. Salut Jessica,

      Merci de me suivre!

      Pas besoin de faire affaires avec une banque pour obtenir une carte de crédit de cette dernière. J’ai actuellement 6 cartes provenant de différentes institutions et je n’ai qu’un seul compte chèque. Je paie tous mes soldes à partir de ce compte. Sur le site web de la BMO, il est facile d’accomplir cette tâche sous l’onglet « Paiements de facture ».

      Bonne récolte de cash backs!

  16. Je suis un peu triste de ton article mon Jean-Sébastien. J’aurais aimé lire un article qui ne vise pas que les privilégiés de la classe moyenne (conditions de cartes avec salaires relativement élevés) ou VN ++ élevée.

    1. Sèchez vos larmes Maria, j’écrirai un article sur les meilleures cartes de crédit pour les petits budgets prochainement. 😉

      D’ici là, voici les bons deals:

      La Carte Aventura Or CIBC Visa requiert 15 000$ de revenu familial et offre une prime de bienvenue d’environ 500$. Elle est gratuite la première année.

      La carte American Express Or de la Banque Scotia requiert 12 000$ de revenu familial et procure une prime de bienvenue de 400$. Elle coûte par contre 120$ par année.

      Enfin, la carte de crédit Remises Tangerine requiert 12 000$ de revenu familial et offre une prime de bienvenue de 100$. Elle est gratuite, tout le temps.

  17. Salut jeune retraite,

    Je me demandais il est où le calcul d’optimisation fiscal pour voir si je cotise ex 10 000$ dans mon REER, cb je recois de plus en tps tvq allocs familiales etc stp ?

    1. Salut Sebastien,

      Voici le tableau présentant le montant des allocations selon les tranches de revenu familiale:

      Québec:https://www.rrq.gouv.qc.ca/fr/programmes/soutien_enfants/paiement/Pages/montant-selon-revenu-familial.aspx

      Canada: https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/prestations-enfants-familles/allocation-canadienne-enfants-apercu/allocation-canadienne-enfants-comment-calculons-nous-votre-ace.html

      Tu peux voir si en réduisant tes revenus de 10k$ (grâce à ta cotisation REER du même montant), tu obtiens plus d’allocs.

      Bonne optimisation fiscale!

  18. Bonjour! Merci pour ce partage!

    Supposons qu’on décide de planifier un voyage l’an prochain. Pouvez-vous m’expliquer la façon de fonctionner si supposons j’opte pour la Visa infinite RBC (pour les billets d’avion) et ma conjointe utiliserait la Carte Aventura (pour les chambres d’hotels). Lors de l’achat des billets d’avion, je dois absoluement utiliser l’infiniti pour utiliser les points? Dans ce cas, aurions nous accès aux sections VIP puisque nous avons la carte Aventura mais pas utilisé lors de l’achat des billets? Est-ce possible d’acheter avec l’une des carte et utiliser les points de l’autre. En utilisant l’infinite, nous bénéficions tous deux des assurances voyage?

    1. Bonjour Martin,

      Pour utiliser vos points RBC Avion, réservez vous-même l’hôtel, une location de voiture, une croisière ou des billets d’avion comme vous le souhaitez avec la carte Visa infinite RBC. Ensuite, utilisez les points Avion sur le site Avion Récompenses pour recevoir un crédit au compte (tous les détails ici).

      L’achat des billets doit être fait avec la même carte que celle utilisée pour les points.

      Vous aurez accès aux salons VIP, peu importe la carte utilisée pour acheter les billets d’avion. Il suffit de présenter la carte en question au salon. Assurez-vous par contre que l’aéroport où vous voyagez a un salon lié à votre carte de crédit.

      L’assurance couvre le titulaire de la carte (avec laquelle vous avez fait l’achat des billets), son/sa conjoint(e) et ses enfants (source).

      Est-ce que ça répond à vos questions?

  19. Bonjour Jean-Sébastien,
    J’ai décidé de vous écrire, car j’ai un dilemme.
    J’ai acheté votre livre et il me parle beaucoup. J’ai toujours eu l’impression de ne pas être compris par les gens autour de moi qui participent à la rat race.
    J’ai fait des calculs afin de valider ma date de liberté financière et j’aurais la possibilité d’être libre financièrement à 45 ans.
    J’ai un fonds de pension à prestations déterminées avec mon employeur actuel.
    J’ai fait des calculs exhaustifs dans un chiffrier Excel et si je décide de quitter à 45 ans, je recevrai un montant sous forme de CRI que je compte décaisser à coup de 15 000$ par année (afin de ne pas payer d’impôt sur cette partie et ce jusqu’à 69 ans). Le reste de mes retraits proviendraient de mon compte Non-enregistré duquel je recevrai des dividendes déterminés (imposés à faible taux en bas de 40 000$) Tout cela me permettrait de recevoir un revenu d’environ 40 000$ (pratiquement sans impôts).
    Mon gros dilemme c’est que si je décide de continuer à travailler passé 45 ans, la partie de mon CRI continuera à grossir (mon REER aussi) et je devrai payer une partie beaucoup plus importante en impôt ce qui me répugne au plus haut point. (Je suis d’accord de payer des impôts sur mes revenus de travail gagnés, mais j’aurais aimé réduire et même éviter de payer de l’impôt à la retraite. Donc continuer de travailler au-delà de 45 ans viendrait compromettre cet objectif)

    J’aimerais avoir votre avis et celui de la communauté sur la question.
    Merci d’avance et Bravo pour vos réflexions et travaux sur la question

    1. Bonjour Mark,

      Bravo pour votre indépendance financière (imminente)!

      À mes yeux, vous ne devriez pas vous empêcher de travailler si vous aimez votre boulot. Même si vous travaillez quelques années en plus, l’effet sur votre revenu imposable sera marginal. Par exemple, si vous décaissez 5 000$ de plus par année à votre retraite, vous ne serez imposé qu’à 14% sur ce montant (source). On parle de 700$. Vous serez somme toute plus riche.

      Dans le doute, vous pouvez faire différentes projections avec l’application ffpro.ca.

      Bonne réflexion!

      Peut-être qu’un lecteur voudra ajouter son grain de sel?

      1. C’est un bon point!
        J’ai fait le calcul et en fait si je retarde la retraite de 5 ans (soit de 45 à 50 ans) je devrai retirer environ 17 000$ de plus pour être venu à bout de mon CRI et REER avant 70 ans (Mon but étant de retarder la RRQ et la PSV à cet âge et de ne plus avoir de CRI ni de REER rendu à ce point)
        Globalement, cela ferait passer mon impôt à payer de 4,7% par année (scénario retraite 45 ans) à 10% (scénario retraite à 50 ans) Le plus gros impondérable sera les rendements imposables de mes placements non-enregistrés. Je veux essayer de ne pas dépasser 53 358$ au total en revenu incluant les dividendes déterminés (dollars de 2023). Je serais curieux de voir si Jean-Sébastien ou tes lecteurs vous avez des stratégies ou des idées pour minimiser les impôts sur les placements NON-ENR. (Déjà je compte aller chercher un maximum de dividendes déterminés sans dépasser le 53 358$ (taux d’impôt de 10,07%), mais j’aurai aussi une bonne partie de ce compte qui ne pourra pas générer de dividendes sinon je serai fortement imposé. Croyez-vous que ce serait une bonne idée de tout mettre le reste en titre de croissance qui ne verse aucun dividendes?

        1. Bonjour Mark,

          Il est impossible pour moi de me prononcer. Il faudrait analyser votre situation financière de fond en comble, connaître vos besoins financiers et votre profil d’investisseur. Je laisse ça aux professionnels.

          Les titres à dividendes vous obligent de payer des impôts chaque année (si ils sont dans un compte non enregistré), mais procurent des revenus stables, très appréciés durant les cycles baissiers. En revanche, les titres à croissance vous obligent de payer des impôts au moment du décaissement, mais sont profitables au moment des rebonds (comme nous vivons actuellement). Dans les deux cas, vous payez un jour ou l’autre. Par ailleurs, les titres à croissance sont généralement plus diversifiés, contrairement aux titres à dividendes limités aux entreprises plus matures (blue chip).

          Au lieu de baser ma décision strictement sur le pourcentage d’imposition, j’opte pour la stratégie qui me donne le meilleur rendement à long terme et qui me permet de dormir sur mes deux oreilles. Je prône donc un mixte de croissance et de dividendes. Et, j’ai un profil « audacieux », alors une portion minime de mon portefeuille est axée sur les dividendes.

          Ça ne me dérange pas de payer plus d’impôt si mes placements me procurent un meilleur rendement.

          1. Merci beaucoup pour ta générosité. Je me doute que tu dois être pas mal occupé et j’apprécie que tu prennes le temps de me répondre. Comme tu le vois j’essaie de maximiser les rendements tout en diminuant l’impôt, mais à certain niveau on ne peut pas tout avoir.

            Un sujet que je trouverais intéressant à traiter est la santé physique et mentale à la retraite. J’avais une réflexion à ce niveau, car je connais des gens qui veulent être FIRE, mais qui ne font pas attention à ce qu’ils mangent et qui par le fait même réduise leur espérance de vie. C’est beau avoir beaucoup d’argent, mais si on est malade en arrivant à l’indépendance et qu’on ne peut pas en profiter ça aura servi à quoi. De plus, accumuler 20 000$ pendant la vie active c’est bien mais à 70 ans, le rendement d’un année de vie additionnelle sera bien plus que ce 20 000$. C’est donc pas mal payant et intéressant de vivre âgé!

            Merci encore pour tes lumières et pistes de réflexion
            Bonne continuation

          2. En effet Mark, la santé est la richesse ultime. Plus je vieillis, plus je le constate. 😉

            J’ai toujours dit que c’était ma priorité, mais c’est seulement depuis que je suis retraité que je prends soin de ma santé mentale et physique comme il se doit. Je veux avoir la meilleure qualité de vie possible. Je vous en souhaite tout autant.

            Au plaisir de rester en contact!

  20. Salut! J’adore te lire! Tout comme ce fut le cas pour ton livre. Bravo pour l’ensemble de ton oeuvre hihi! Bon, ma première année « stratégie cartes de crédit » arrive à échéance et fut tout un succès! Cool! 🙂 On était des adeptes de cartes « remises en argent » mais là je penche plus vers les points voyages, qui semblent plus avantageuses. Toutefois, je comprends que ces cartes sont plus bénéfiques pour les voyages en avion? Mettons que finalement on décide de voyager en auto (pas trop loin hihi), est-ce qu’utiliser ces points comme crédit au compte sera plus bénéfique que si nous avions pris une autre carte « remise en argent »?

    Bref, est-ce qu’une carte « points voyage » avec une grosse prime de bienvenue sera moins bénéfique si on ne l’utilise pas pour voyager? Ou elle est payante quand même si les points sont utilisés comme crédit au compte?

    Dernière question, est-ce que tous les points ont le même ratio. Genre 1000 points = 1$

    1. Merci Marie-Claude!

      Désolé du délai de réponse, j’étais en voyage (en partie grâce aux points). 🙂

      Certains programmes de points sont nettement plus « payants » pour voyager. Par exemple, les primes de bienvenue de ma carte VISA RBC AVION ont payé la majeure partie de mon billet en classe affaires Montréal-Bali. Ceci représente une valeur d’environ 3 000$. À titre comparatif, si j’avais échangé ces points contre des cartes cadeau, je n’aurais eu que quelques centaines de dollars en remises.

      Par ailleurs, il y moyen d’échanger ces points contre des nuits d’hôtel et des voitures de location dans la plupart des programmes. Donc, pas nécessairement obligé d’acheter des billets d’avion pour en profiter.

      Chaque programme de points a son propre taux de conversion. Pour connaître tous les détails, le site de Milesopedia est LA référence. Par exemple, voici la page spécifique au programme Aéroplan: https://milesopedia.com/programme-fidelite/aeroplan/

  21. Salut, juste de meme? transférer les point rbc avion vers Avios ok, mais HSBC world elite vers British Airways executive et ensuite Avios ou le compte avios est le meme?

    Merci énormément !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *