Commentaires qui me font douter de ma retraite

10 commentaires qui me font douter de ma retraite (ou pas!)

Notre passage dans les médias la semaine dernière (voir la vidéo) a suscité un tsunami de commentaires sur les réseaux sociaux. Certains sont très encourageants, certains sont critiques mais constructifs et d’autres sont tout simplement défaitistes. Je suis conscient qu’il y aura toujours des gens cyniques face à la retraite précoce, mais je profite quand même de ma tribune pour répondre à certains commentaires qui m’ont fait sourciller.

Commentaire contre la retraite

« Ils se privent jusqu’à 40 ans… après ils ont du fun? Mieux vaut avoir du fun quand on est jeune! »

D’une part, si profiter de la vie implique de conduire une voiture neuve, posséder un cinéma maison, être abonné au câble et porter des vêtements griffés, alors je suis passé à côté de ma jeunesse. Pour moi, le « fun » se traduit plus par des expériences (voyages, activités entre amis, etc.) qu’à travers le matériel. En ce sens, je n’ai aucun regret par rapport à la vie que j’ai menée.

À chaque fois qu’on me pose la question « Quels sont les sacrifices que vous avez dû faire pour en arriver là », je suis pris au dépourvu. Je n’arrive pas à trouver une situation où j’ai manqué de quoi que ce soit. Certes, j’ai souvent eu l’air d’un pauvre, mais c’est un peu ce que je suis aussi.

D’autre part, malgré mes quelques cheveux gris, je me considère encore relativement jeune. Est-ce que le fun se termine à 40 ans? :)

Commentaire par rapport à ma retraite

« La retraite n’est pas la solution au bonheur… Arrêtez de vouloir tout. Se contenter de son sort et remercier la vie d’avoir la santé. »

La retraite n’est pas garante du bonheur, j’en conviens. Pour moi, l’indépendance financière représente avant tout une grande source de liberté, nécessaire à mon bonheur. À mes yeux, avoir l’option d’arrêter de travailler ne peut qu’être bénéfique à ma qualité de vie.

L’expression « se contenter de son sort » est d’une tristesse infinie. C’est le commentaire qui me touche le plus. Quel fatalisme! Imaginez de quoi aurait l’air notre société si personne n’aspirait à plus (je ne parle pas de matériel, mais bien de bonheur).

Commentaire défaitiste

« Le travail c’est la santé. Félix chantait, si tu veux la mort d’un homme, empêche-le de travailler… »

La citation de Félix Leclerc est plutôt, « La meilleure façon de tuer un homme, c’est de le payer à ne rien faire. ». Je suis entièrement d’accord avec cette affirmation, mais je ne me reconnais pas là-dedans. J’ai toujours « bûché » pour gagner mon salaire.

Il faut rester actif et réaliser des projets pour être en santé, c’est une évidence. Or, personne ne m’empêche de travailler. J’ai tout simplement le choix de le faire ou non. Dans tous les cas, passer la journée entière devant un écran d’ordinateur, debout à servir des clients ou assis à conduire un taxi n’est pas vraiment sain non plus. En plus, les stress liés au travail nous minent l’existence et nous rendent malades.

Commentaire de lecteur

« Ils mettent 400$/mois pour l’épicerie. Tout à fait irréel! Câble $40/mois et c’est comme cela pour presque tout. Ils ont des chiffres que je ne peux comprendre! »

Premièrement, le budget de 400$/mois pour l’épicerie fait référence à un article précédent et non à notre budget. Dans notre cas, ça nous coûte en deçà de ce montant et nous mangeons comme des rois. Nous achetons les fruits et légumes de saison, nous consommons très peu de viande rouge et nous évitons autant que possible les repas surgelés et les aliments transformés. Dans le fond, nous évitons les produits malsains (généralement plus coûteux). Aussi, la clé est la planification. J’ai la chance d’avoir une conjointe qui cuisine délicieusement bien et qui le fait en fonction des spéciaux ponctuels. D’ailleurs, notre visite à l’épicerie se fait toujours avec les repas de la semaine en tête pour éviter le gaspillage. (Besoin d’inspiration?).

Deuxièmement, nous n’avons jamais été abonnés au câble. Néanmoins, si je comprends bien, un budget de 40$/mois pour ce service serait insuffisant. Ouch! C’est pire que je croyais.

Commentaire pour le jeune retraité

« Ça prend un gros salaire pour pouvoir économiser autant à chaque année! »

Je n’ai jamais gagné un salaire extravagant. Tout au long de ma carrière, j’ai choisi d’occuper les postes qui m’allumaient plutôt que ceux qui m’auraient permis de maximiser mes revenus. Ainsi, j’ai débuté ma carrière avec un salaire de 28 000$/année. Ce dernier a ensuite augmenté graduellement au fil des années, tout comme mon taux d’épargne. Par ailleurs, sur l’ensemble de ma carrière, j’aurai fait un salaire de 55 000$ en moyenne (alors que la moyenne québécoise est de 45 000$).

Quand on parle de retraite, l’emphase est presque toujours sur les revenus. Les commentaires « tu as gagné à la loto? », « tu dois faire un gros salaire? » et « tu vends de la poudre? » reviennent tout le temps. Cependant, l’épargne est le nerf de la guerre pour atteindre la retraite précoce (Comment épargner pour prendre sa retraite à 40 ans).

Commentaire négatif

« J’ai bien l’impression qu’ils vont être sous le seuil de la pauvreté dans 20 ans. Donc une retraite à 40 ans pour végéter sur mon balcon (oups le balcon de mon proprio!!!!). Non merci pour moi. »

En fait, nos dépenses actuelles correspondent déjà au seuil de faible revenu d’après les critères gouvernementaux (source). Donc, techniquement nous vivons déjà comme des pauvres.

C’est incroyable à quel point notre vie est définie par notre travail. Le fait de quitter son emploi nous contraindrait à regarder les voitures passer sur notre balcon! Lire Qu’est-ce que tu vas faire à ta retraite? pour connaître mes projets de retraite.

Commentaire surprenant

« Si j’aurais j’avais pris ma retraite à 40 ans je n’aurais pas grand chose de fait et de réalisé! »

Cette affirmation équivaut à dire que la retraite est la mort. Or, j’espère bien avoir la capacité de m’épanouir sans être encadré quotidiennement par un employeur qui me dicte quoi faire. Je vois plutôt la retraite comme une transition vers la liberté. Je continuerai à réaliser les projets qui me tiennent à coeur, sauf que je serai désormais maître de mon temps et responsable de ma destinée.

Commentaire sur la retraite jeune

« C’est ben facile, ils n’ont pas d’enfants! »

Nous n’avons pas d’enfants et nous n’avons pas l’intention d’en faire, juste pour prouver notre point. 😉 Néanmoins, plusieurs couples avec des enfants m’ont partagé leurs histoires et m’ont démontré que la retraite anticipée était possible. J’écris actuellement un article sur ce sujet. Il sera publié dans les prochaines semaines.

Ceci dit, la retraite dans la trentaine n’est pas accessible à tous. Ça nécessite certains facteurs favorables, soit gagner un salaire moyen, vivre en couple, être frugal, être patient, être extrêmement motivé et comprendre les finances à un jeune âge. Dans tous les cas, ce n’est pas facile. En réalité, le chemin le plus facile est de suivre le troupeau de surconsommateurs sans se poser trop de questions.

Commentaire en lien avec la retraite

« Quelle bande de paresseux! »

Je n’ai pas pu retenir mon sourire quand j’ai lu ce commentaire. J’ai l’impression que notre philosophie de vie est très confrontante pour certains. Nous remettons beaucoup de choses en question! Cela peut déstabiliser les gens qui vivent dans le moule bien défini par la société de consommation. Force est d’admettre, nous vivons dans un monde dans lequel se surmener au travail, s’endetter pour acquérir des biens et surconsommer sont des symboles de réussite. Dans un tel contexte, nous sommes effectivement des paresseux au niveau de notre consommation. Néanmoins, la retraite n’est pas synonyme de l’oisiveté. Nous comptons réaliser une multitude de projets, sans la nécessité d’en tirer un revenu.

Commentaire envers l'indépendance financière

« Une vraie farce! »

Je suis démasqué! Je vous ai bien eus! Tout le monde sait bien que c’est humainement impossible de prendre sa retraite avant 65 ans.

Bien que cet article mette l’emphase sur les commentaires négatifs, la grande majorité des messages reçus sont hyper stimulants et encourageants. Merci de contribuer à ce blogue!

Publié par

Le jeune retraité

J’aime l’argent non pas pour le matériel qu’il me permet d’acheter, mais plutôt pour la liberté qu’il me permet d’atteindre. En fait, je n’ai pas réellement d’aspiration matérielle. Je veux simplement être libre de vivre pleinement. C’est-à-dire, posséder le moins possible de matériel à entretenir (maison, jardin, piscine, auto, chalet) et avoir le plus possible de temps pour vivre des expériences vivifiantes (voyages, spectacles, projets personnels, rencontres avec des amis, sport, temps de qualité en famille).

53 réflexions au sujet de « 10 commentaires qui me font douter de ma retraite (ou pas!) »

  1. Ce sont de belles répliques!

    C’est dommage d’utiliser les enfants comme excuse pour ne pas être capable d’économiser. Pire, de laisser sous-entendre qu’il faudrait les négliger si on veut y arriver.

    Nous visons aussi l’indépendance financière vers 35 ans et sommes parents d’un jeune enfant. Il aura fort probablement au moins un petit frère ou une petite soeur.

    Il y a bien d’autres exemples tels que Justin RootofGood (3), Mr Money Mustache (1), Retire by 40 (1) ou encore plus près au québec il y a RicheRelax (1) et Alain de Faiscommelesriches (2).

    Évidemment, on ne peut pas mettre tout le monde dans le même bateau. C’est certain qu’une famille avec un seul salaire moyen, 3 enfants, le message sera plus dur à avaler. Même si le concept d’indépendance financière n’est pas accessible (facilement) pour tout le monde, on peut quand même y trouver des concepts ou façons de penser qui permettront d’améliorer son sort.

    1. Salut Barberiche,

      J’écris actuellement un article sur le sujet. Auriez-vous le goût de participer? J’aimerais présenter des histoires comme la vôtre pour prouver qu’il est possible d’aspirer à la retraite anticipée, même en ayant des enfants.

      Merci pour la contribution!

  2. Bravo vous êtes inspirants, par contre dans mon cas je me contenterai malheureusement manque de temps d’une retraite à 65 ans et essayer de bien vivre! Bonne retraite! 😊

  3. Belle preuve qu’il y aura toujours des gens prêts à critiquer la différence. J’ai moi-même entendu parler de votre blog lors d’une chronique à la radio. Avant même que l’animatrice ait terminé de lire le titre de sa chronique:《Prendre sa retraite à 40 ans est possible en modifiant ses habitudes》les 2 coanimateurs avaient déjà porter leur jugement : ce n’est pas une vie à mener lorsque l’on doit constament se priver de tout…
    À quel point se remettre en question ne fait pas partie de nos habitudes?

    1. Salut Myriam!

      J’ai également entendu cette entrevue. D’ailleurs, un des animateurs disait avoir vendu un de ses deux camions pour simplifier sa vie. C’est un bon premier pas! 😉

      Je pense que ça réconforte les gens de penser que nous menons une vie misérable et que nous nous privons constamment. Ça leur évite de questionner leur mode de vie. Dans tous les cas, chacun son choix de vie!

      Merci pour votre contribution!

  4. Merci pr le courriel sur les 10 commentaires.
    La plupart de gens ne peuvent se retirer ou être libre à 40 ans. Et la plupart en sont frustrés, c’est pourquoi certains disent des niaiseries, ça leur fait du bien…
    Moi, j’ai investi ds l’immobilier en 2001 et beaucoup aujourd’hui m’envient. Depuis 2011, à 45 ans, je fais ce qui me plaît, sans vouloir dire que je suis un retraité de 51 ans en 2017.

    1. Merci Alain!

      La consommation est devenue une religion. Les messages véhiculés par le marketing sont omniprésents et très puissants. Je pense que c’est difficile pour certains d’en faire abstraction. Un peu à l’image des grandes religions, les non croyants iront en enfer.

      Bravo d’avoir anticipé et d’avoir profité de la bulle immobilière.

      Profitez bien de votre liberté!

      1. Bonjour ,nous avons investi en immobilier aussi en 2012 et nous somme libres de nos emplois aussi. Quel liberté Wow !! Mais ça été 4 ans d’apprentissage et de patience . Très peut pour avoir la liberté et on a pas profité de la bulle immobilière et je crois tout simplement que Alain plus haut a juste fait de très bon achat immobilier .

        1. Bravo Joel!

          L’immobilier (je parle évidemment d’immeubles à revenus) est une excellente avenue vers la liberté financière. Dernièrement, je rencontre plein de couples qui ne jurent que par ça.

          J’aimerais beaucoup connaître votre histoire et vos apprentissages. N’hésitez pas à revenir partager vos expériences. Je pense que ça intéressera de nombreux lecteurs. Merci!

  5. Bonjour le jeune retraité!

    Il y a maintenant bientôt 15 ans que je suis à ma retraite, lorsque j’ai eu mon garçon j’ai décidé de rester à la maison pour l’élever et depuis ce temps j’ai eu quelques petits boulots de temps à autres mais rien de bien rémunérateur. Donc, nous vivons avec un salaire et un ado , nous avons une maison, deux autos et une moto usagées payées. Des placements de tous les genres et tout ça avec un salaire moyen. Nous ne manquons de rien mais nous faisons attention à nos dépenses et notre ado manque de rien non plus, il est même inscrit au secondaire dans un programme particulier donc pour ceux qui pensent que ce n’est pas possible révisez votre façon de faire….

    une jeune retraitée!!!

    1. Bonjour Chantal,

      Quel beau commentaire! Vous faites ma journée!

      Il y a toujours une solution pour les gens débrouillards comme vous. Un québécois qui fait un salaire moyen (45k$) se trouve à être dans le top 3% des gens les plus riches au monde. Évidemment, le coût de la vie est plus élevé ici qu’en Asie ou en Afrique, mais reste que nous sommes choyés.

      Merci pour le commentaire. Bonne journée!

  6. Nous ont va la prendre à 55 ans. Nous avons partir a l’aventure sans d’addrese fixe. Maintenant on doit ce débaracé de tous nous bien. a ce moment on réalise tout l’argent que l’on a dépensé pour des burns complètement inutile.

    1. Bonjour Bernard,

      La vie de nomade à 55 ans… j’adore!

      Je vous souhaite de belles aventures, des expériences enrichissantes et de beaux projets pour votre retraite. Au plaisir d’entendre la suite!

  7. Félicitations pour votre retraite! Moi et ma conjointe avons pris notre retraite très tôt aussi. Moi 39 ans et ma conjointe 30 ans. Comment? Grâce à l’immobilier! Nous avons 40 ans aujourd’hui. Nous avons acquis notre première immeuble à 22 ans. Aujourd’hui on possède 14 immeubles. On est libre de réussir au Canada. On a pris notre vie en main voilà. On a fait ça à partir de rien. Félicitations encore une fois et le plus important c’est la santé. Profiter en bien et dite vous que la vie est belle!😀 C’est vrai on a 2 enfants aussi!

    1. Bonjour Martin,

      Votre histoire est très inspirante! J’en ai des frissons.

      Je ne suis pas encore retraité, mais j’atteindrai l’indépendance financière dans les prochains mois. Par ailleurs, nous considérons investir dans l’immobilier à notre retraite. Selon vous est-ce un bon moment pour entrer dans le marché des immeubles à revenu?

      Merci de partager votre opinion sur le sujet!

      1. Jeune retraité , Le meilleur temps pour investir en immobilier est toujours MAINTENANT ! car en immobilier le temps est une partie de la stratégie de réussite . Comme dans n’importe quoi ,si tu attend que tout les feux soient au vert !, tu vas encore attendre dans 10 ans . Mon meilleur conseil est : prener une formation avant de vous lancer ! Car il y a des dizaines voir des centaines de milliers de dollars en jeu ! Il y a des Coaching super bien monter sur l’immobilier . C’est ce qu’on a fait nous ! Bon succès !

  8. C’est fou ce que les gens peuvent être méchants cachés derrière un clavier… Pour ma part, j’ai trouvé votre entrevue et ensuite votre blog très intéressants. L’épargne n’est pas un sujet à la mode. Pourtant, tout le monde se plaint du manque d’argent… Bien plus pratique de blâmer les gouvernements et autres que de se regarder aller. Je confirme, je vis seule et je mange très bien avec 200$ par mois d’épicerie! Merci de confirmer ce que je pense sur bien des sujets. Je ne vise pas une retraite à 40 ans. J’ai déjà passé le cap mais quand viendra le temps, j’espère avoir fait ce qu’il faut pour vivre bien (ne pas lire vivre riche… remarqué… ne pas avoir de dettes, c’est être riche!).

    1. Merci JB!

      Étrangement, la richesse (financière) est souvent inversement proportionnelle au niveau de consommation. Ce ne sont pas nécessairement les plus riches qui consomment le plus. Lire: Qui sont les riches? En outre, l’endettement est le plus grand frein à la liberté.

      Ça fait plaisir de rencontrer des gens comme vous qui prennent leur vie en main au lieu de se trouver des défaites.

      Au plaisir de rester en contact!

  9. Bravo pour ces réponses!

    J’ai tellement entendu de commentaires négatifs dans mon entourage suite à votre apparition dans les médias. Je suis même allée jusqu’à me demander si les gens avaient réellement écouté les entrevues avant de partager leur opinion. C’est malheureux, mais je ne suis aucunement surprise de la réaction des gens.

    Pour ma part, j’ai été très inspirée par votre démarche! Je vous dis BRAVO! J’adore votre blog et vos articles. Le contenu est très intéressant.

    1. Merci Marie-Michelle!

      Je respecte l’opinion de chacun et je ne veux aucunement imposer ma façon de penser. Mon objectif est simplement de proposer un autre mode de vie. Néanmoins, comme vous dites, je crois que la plupart de mes détracteurs n’ont jamais lu d’article sur ce blogue. Ils ont probablement lu le titre de l’article sur Facebook et ont commentés à chaud.

      Vos bons mots me font vraiment plaisir! Bonne fin de journée!

  10. Il faut vraiment être étroit d’esprit pour penser qu’il n’y a rien après le travail!

    Je ne travaille pas actuellement et je fais 2-3 heures d’activité physique par jour 6-7 jours/semaine (haltérophilie, raquette, fatbike, patinoire extérieure, etc) et je me sent beaucoup mieux qu’après une journée au bureau.

    J’ai amélioré mes compétences en cuisine et par le fait même, nous allons moins au restaurant. C’est moins coûteux et meilleur pour la santé!

    J’ai encore ma 2e voiture mais elle sert 1-2x par semaine…

    1. Salut Le Barbu,

      Ça ne semble pas être une vie si pénible que ça! Je suis même jaloux!

      Selon moi, le travail est un bon moyen de se réaliser, mais il en existe plein d’autres. Quand on sort du cadre corporatif, on s’ouvre à de nouveaux horizons et on a le temps d’expérimenter plein de nouvelles choses.

  11. Je pense que pour certain, c’est difficile admettre que leur mode de vie leur est peut-être toxique. Je pense que changer des habitudes de consommation et d’épargne, c’est aussi difficile que de vouloir perdre du poids. On peut se trouver dix mille défaites pour ne pas bouger ou ne pas changer ce qu’on mange… c’est complexe changer des vieilles habitudes. L’indépendance financière ce n’est pas pour tout le monde. Ce qui me désole par contre, ce sont les gens qui n’ont pas d’ambition, comme s’ils avaient baissés les bras. Nous sommes plus libres qu’on veut bien se l’admettre, mais la liberté fait peur.

    1. Salut Maryse,

      Je pense comme toi, le défaitisme de certains me fait de la peine. Par exemple, ceux qui se plaignent continuellement, mais qui ne change rien à leur vie. Ils sont malheureux au travail, ils pestent contre le trafic, ils se plaignent de leur condition physique, etc. Par contre, ils ne posent absolument aucune action concrète pour que ça change.

      Merci pour ta contribution!

  12. Bonjour!

    Pour ma part, j’avoue que j’aime consommer et me procurer de belles et bonnes choses. Je suis un peu « poule de luxe »! C’est sûr qu’il est facile de se laisser aller a dépenser quand les emplois sont securisés et les salaires élevés.

    Mais depuis que je suis en congé de maternité, j’ai réussi a diminuer mon endettement! Ce qui veut logiquement dire que je pourrai encore faire mieux et accroître mon épargne quand je retrouverai 100% de mon salaire.

    Vous être inspirants et surtout très motivants.

    Continuez votre mission!

    1. Bonjour Karine,

      Consommer est ce qu’il y a de plus facile à faire. En plus, j’avoue que c’est très agréable. Cependant, pour moi, vivre libre et sans dettes est encore plus gratifiant.

      Bravo pour la prise en charge de vos finances. Revenez partager avec nous votre évolution. Nous pourrons nous garder collectivement motivé!

  13. Salut, Wow je viens de prendre le temps de lire vos articles, je pensais être le seul au monde à rêver de la retraite le plus jeune possible et bien je vois que non. Pour ma pars je vise 46 ans et ça depuis le premier jour que je travaille et mon rêve deviendra réalité bientôt merci pour votre blog très intéressant.

    1. Bonjour Rémi,

      Moi aussi, il y a quelque temps, je croyais être seul au monde. Ce blogue m’a permis de réaliser que nous sommes plusieurs au Québec avec des ambitions similaires. Ça me fait vraiment plaisir d’entendre des histoires comme la vôtre. N’hésitez pas à revenir partager vos expériences.

      Au plaisir de rester en contact!

  14. Un énorme merci pour vos articles! Dans mon cas il me font grandement réfléchir! J’ai 32 ans et 3 enfants. Je ne crois pas que la retraite à 40 ans est possible pour moi, car il aurait fallut que je prenne d’autre décision plus tôt dans ma vie, mais je me dis que si je met certaines de vos idées en pratique, je pourrais peut-être tout de même devancer ma retraite à 50 au lieu de 65. Je gagnerais tout de même 15 ans! La vie passe si vite et j’ai connue trop de gens arriver à leur retraite et tomber malade. Il n’en profite même pas…Bref, je continuerais de vous lire et de tenter de faire de bon choix financier à l’avenir!

    1. Merci Edith pour les bons mots!

      Je trouve ça extrêmement motivant d’entendre des commentaires comme le vôtre. Vous pouvez y arriver!

      Voici la stratégie que j’ai utilisée pour atteindre la liberté financière: Mon plan pour la retraite Vous pouvez peut-être vous en inspirer pour créer votre propre plan de retraite.

      Au plaisir d’entendre la suite de votre histoire!

  15. Ce site est une superbe découverte.. Vous m’avez fait réfléchir beaucoup et je dois dire que je partage votre histoire avec plusieurs gens de mon entourage! J’ai le sentiment que certains d’entre nous modifieront leur façon de consommer. De plus avec un marché du travail qui évolue a vitesse grand V , ou l’humain n’est pas toujours a l’avant plan, se donner le choix de se retirer est le plus beaux des cadeaux que l’on puisse se faire. Encore une fois bravo pour avoir partager votre histoire!

    1. Un grand merci Sylvain! Soyez le bienvenu dans notre communauté!

      La triste réalité est que les entreprises veulent nous faire consommer toujours plus, les banques favorisent notre endettement et les employeurs aiment les employés qui dépendent d’eux financièrement. Par conséquent, toutes les forces en présences sont contraires à l’épargne et à la liberté. C’est certain que les idées véhiculées sur ce blogue vont à contre-courant, mais merci de les partager.

      Au plaisir de lire vos prochains commentaires!

  16. Tout ce que je peux dire c’est bravo.
    Vous vous êtes fixé des objectifs et les avez ou êtes en voie de les atteindre.

    Peu importe votre choix de vie, c’est le vôtre et il vous appartient. Tant mieux si vous avez réussi. C’est une bonne leçon pour nous tous.

    Personnellement, tout comme vous, je blogue sur l’indépendance financière. Ma situation financière n’est pas encore idéal mais j’atteint tranquillement mais surement l’indépendance par la génération de revenus passifs en dividendes.

    Pour moi c’est la route que j’ai choisi.

    Bravo a vous deux et longue vie d’aventures !

    1. Bonjour LeDividende,

      Je connais votre blogue et je le fréquente à l’occasion. D’ailleurs, j’ai ajouté un lien dans ma liste de lectures recommandées.

      Merci beaucoup pour les commentaires encourageants. Je vous rends la pareille.

      Au plaisir de vous lire!

  17. C’est fou en effet ce que les gens peuvent faire comme commentaire lorsqu’on leur présente un mode de vie différent du leur.

    Je viens de lire les commentaires laissé sur un article nous concernant, et on y voit beaucoup de gens qui ne prennent clairement pas la peine de lire. Accusants de profiter ou de rester dans le sous-sol parental.

    Du moment que quelqu’un est plus efficace qu’eux à gérer un budget, ils crie à l’impossible.

    Heureusement il y a également des commentaires positifs pour balancer le vitriol :)

    Je vous souhaite de bien profiter de votre retraite et des voyages, c’est le résultat d’un effort bien mérité :)

    1. Salut Mr Riche Relax,

      J’ai présenté dans cet article les commentaires les plus colorés, mais la plupart des gens qui ont contribués dernièrement sont super encourageants.

      Pour ma part, je ne suis pas encore retraité, mais je sens la fébrilité monter! Merci! :)

    2. Je suis resté dans le sous sol parental jusqu a mes 30 ans…. vous n avez même pas idée de tout ce que j’ai pu entendre, alors que je ne voyais simplement pas le but de partir seul juste pour partir et dépenser plus, sans compter que le partage des tâches ménagères facilite beaucoup la vie.

      1. Bonjour Librocito,

        Merci de partager vos commentaires!

        Notre vie est effectivement souvent tracée d’avance. Trop de gens passent à travers leur existence sans se poser les questions importantes. En faisant abstraction de toutes les conventions sociales, on a plus de chance d’aspirer au bonheur.

        Bonne fin de journée!

  18. JR,
    Quelle tristesse! Heureusement, ils existent! C’est en partie grâce à eux qu’on peut atteindre la liberté financière jeune et tirer des dividendes ou du profit de leur surconsommation, de leur surmenage, de leur misérable vie de drogués de la consommation, de leur petitesse d’esprit, du fait qu’ils basent leur vie sur des phrases toutes faites sans prendre le temps de les réfléchir.

    À tous ces commentaires, quelques citations me viennent en tête. Elles sont tirées de l’oeuvre de Boris Vian :

    « Les gens sans imagination ont besoin que les autres vivent une vie régulière. »

    « Dans la vie, l’essentiel est de porter des jugements a priori sur tout. Il apparaît en effet que les masses ont tort et les individus, toujours raison. Il faut se garder d’en déduire des règles de conduite : elles ne doivent pas être formulées pour qu’on les suive… »

    Je ne sais pas ce qui est le plus difficile? Vivre avec un esprit étroit ou vivre avec un esprit ouvert et avoir à endurer les étroits d’esprit… ils sont légion.

    Plaisir = dépenses, alors 99% du genre humain est malheureux… Commentaire qui manque de perspective globale.

    Apprendre à se résigner et à se contenter de son sort. Ça sonne tellement Québécois, petit peuple ce commentaire là. On est né pour un petit pain… J’ai l’impression d’entendre ma grand-mère. Quand tu te fixes des limites dans la vie, habituellement tu les suis alors cher inconnu, je te suggère de hausser ta barre un tant soit peu. Les gens résignés acceptent l’esclavage, acceptent l’impérialisme et l’opression. Si le monde était fait à 100% de gens résignés, la femme n’aurait pas le droit de vote aujourd’hui. La démocratie n’existerait pas. Les noirs seraient toujours enchaînés… Il faut élargir votre esprit cher inconnu. La résignation est le premier pas vers l’immobilisme, le statu quo, l’opression et la mort intérieure. De grâce, vivez!

    Le travail c’est la santé??? Quel jugement a priori. Et les travailleurs de l’amiante? Et les travailleurs de bureau qui développent des tas de problèmes digestifs, de cous coincés, de tunnel carpien. Et les travailleurs répétitifs qui se développent des tandinites etc… On n’a jamais autant prescrit d’antidépresseurs à cause du stress et de l’anxiété causés par le travail… Travail n’égale pas santé. C’est une équation non linéaire mon chum… vas travailler à la CSST une couple de semaines.

    Sous le seuil de la pauvreté dans 20 ans… c’est vrai qu’on est tous des imbéciles qui ne comprennent pas le concept de l’inflation nous… Si on se rend compte que le fonds va diminuant et que le rendement n’est pas au rendez-vous on va évidemment resté couché dans nos hamacs à manger des chips et à se plaindre que dans 20 ans, ouff on va être pauvre. Évidemment on ne fera rien pendant 20 ans pour ajuster le tir. Ce que ces gens ne comprennent pas c’est que quand ton salaire « augmente » d’un pourcentage inférieur à l’inflation ou encore qu’on le « gèle », ton salaire n’est pas augmenté ou gelé, il diminue. Et au cours des 30 dernières années, les salariés en général ont perdu du pouvoir d’achat. Alors on verra dans 20 ans qui est rendu au seuil de la pauvreté. C’est justement pour ne pas s’y retrouver qu’on investit et qu’on multiplie nos sources de revenus. Mes revenus de dividendes augmentent 3 à 4 fois plus rapidement que l’inflation. Le proprio d’immeubles à revenus transmet l’inflation aux locataires. Le salarié lui, ramasse les pots cassés. Qui voulez-vous être?

    À tout moment, une fois retraité, on pourrait se trouver un emploi de toute façon, partir une entreprise ou trouver d’autres moyens de faire de l’argent. Être retraité n’est pas une peine de prison t’interdisant à tout jamais de retravailler… L’esprit de certaines personnes ne fonctionne qu’avec deux variables on dirait – on et off et parfois j’aimerais bien qu’ils mettent leur ordi à off. Ça nous éviterait des commentaires aussi peu étaillés.

    La plupart de ceux qui ont pris leur retraite jeune ont constaté quelque chose : prends ta retraite et ensuite deviens riche. Jacob Lund Fisker a pris sa retraite avec 25 à 30 fois ses dépenses annuelles. Son fonds vaut maintenant plus de 121 fois ses dépenses annuelles 10 ans plus tard. MrMoneyMustache a monté un blog qui rapporte 400k US par an depuis qu’il est retraité…

    Si j’AURAIS pris ma retraite à 40 ans je n’aurais pas réalisé grand chose… Je serais curieux de voir ce que cette personne a réalisé. J’espère qu’elle réalisera sa bêtise au moins.

    Quelle bande de paresseux. Ahahah. Mon cas par exemple. Je travaille 40h à 50h semaine plus 15 à 20h dans le traffic. Je m’occupe de 13 sites web et d’un enfant. Je répare et rénove moi-même ma maison. Je répare ma voiture moi-même une bonne majorité du temps. Je travaille à investir mon argent moi-même, à faire les recherches, les choix, les achats et ventes… Je donne des coups de main à droite et à gauche à tout un chacun. Je suis tout un paresseux. Je dois produire 2 à 4 fois plus que la moyenne des gens chaque semaine.

    Sérieux JR tu es d’une patience sans nom. Je suis plus du style Rambo Gauthier… Je t’aurais envoyé ça promener solide!

    T’as deux foutus magiciens devant toi qui arrivent à prendre leur retraite 30 ans avant tout le monde et qui sont prêts à partager leurs trucs et tout ce que tu trouves à faire c’est de les attaquer… spécial et triste à la fois.

    Mais en allant dans les main stream media il fallait s’attendre à cela. Ma conjointe est allé à plusieurs reprises se porter à la défense des animaux ou encore pour faire la promotion du végétarisme. Tu devrais voir les attaques… Ce qui est drôle c’est que les attaques sont proférées par des quasi-illetrés (mille fautes d’orthographe ou de syntaxe par phrase) et le bon sens est proféré par ceux qui savent écrire.

    Il faut vraiment renforcer le système d’éducation ici. Sérieux, on fait pitié.

    La leçon à tirer de cela c’est qu’il ne sert à rien d’imposer sa vision. Donner l’exemple par l’action est suffisant. Ceux qui chercheront à changer leur vie nous trouverons. Ceux qui veulent maintenir leur vie telle qu’elle est continueront leur petit bout de chemin sans croiser notre route.

    Moi quand je pense à la liberté à 40 ans, tellement de choses me viennent en tête. J’ai une imagination débordante, une curiosité insatiable. Il me faudrait vivre pendant des millénaires pour venir à bout de tout ce que j’ai envie d’apprendre, de lire ou de faire… Je trouve triste de voir que les gens ne voient rien d’autre à faire de leur vie que de répéter en boucle la même chose encore et encore et encore.

    À les écouter, tous les grands philosophes et artistes sont des paresseux. Ils ne travaillaient ou ne travaillent pas à la chaîne 40-50h semaine, 8-9 h par jour comme tout le monde après tout. Et c’est en grande partie grâce à eux que s’est façonné le monde d’aujourd’hui.

    Bcp de retraités sont des bâtisseurs justement parce qu’ils ont le temps d’avoir une vie saine, de réfléchir…

    Les gros capitalistes doivent tellement rire dans leur barbe lorsqu’ils écoutent le petit peuple parler. Ce système est vraiment parfait. Il étouffe de lui-même toute contestation du système par ceux-là même qui sont opressés par le système. On est vraiment dans la matrice.

    1. Salut Blogueur masqué,

      D’après votre réponse, je constate que le sujet vous a inspiré!

      Je pense que dans la plupart des cas, les gens émettent de tels commentaires par ignorance plutôt que par méchanceté. L’éducation financière est clairement déficiente au Québec. Elle se résume souvent aux conseils d’un planificateur financier une fois par année pendant la saison des REER.

      Il faut prendre nos finances en main!

  19. Je suis tombée sur l’article qui a fait le buzz au sujet de votre blogue ironiquement alors que je me rendais au travail en bus.

    C’est ce qui m’a permis d’avoir l’adresse de votre blogue, et j’ai passé d’excellents moments à lire vos articles.

    J’ai par la suite écouté votre entrevue et franchement je vous ai trouvé tous les deux fantastiques. Simples, directs, déterminés et surtout bien organisés/planifiés.

    Je cherche pour ma part à atteindre l’indépendance financière. Je ne veux pas nécessairement prendre ma retraite, mais avoir le choix et la liberté de le faire, et ce à partir de 55 ans. Il me reste 7 ans pour y arriver lol. Bien sûr nous n’avons pas la même réalité, je suis divorcée et j’ai deux adolescents à la maison mais c’est mon objectif et je fais ce qu’il faut pour l’atteindre. Tout comme vous!

    Pour moi cet objectif ne repose pas sur la chance ou sur le simple fait de se priver « pour plus tard »; surtout que vous vivez bien, selon vos critères, et que vous profitez de votre vie maintenant! Cet objectif est une question de choix et de planification à long terme. Je dois dire que j’ai été complètement prise de court par les commentaires terribles que vous avez reçus… Je ne comprends pas la désobligeance, ou le manque de respect de certains… Personnellement je trouve que vous êtes un exemple à suivre, peut-être pas de la façon aussi poussée que vous le faites (chacun selon son rythme et sa réalité de vie) mais vous êtes un exemple réel de ce qui peut arriver si (et surtout quand) on s’y met!

    Tout comme vous, moi aussi je blogue sur l’indépendance financière et les finances personnelles. J’ai lancé mon blogue en 2008 après mon divorce, finir-riche a pris un repos d’au moins 3 ans vers 2013 et je viens juste de réinvestir mes « murs virtuels ». C’est agréable de revenir et de réaliser que d’autres blogues francophones ont vu le jour entre temps!

    Cela me ferait plaisir de faire un échange de liens avec vous.

    Bravo encore, et Longue Vie!

    1. Bonjour Val,

      Merci pour le commentaire encourageant!

      Je viens de découvrir votre blogue et il semble super intéressant. Je prendrai le temps de l’explorer en profondeur. Aussi, je l’ajouterai à la liste de blogues recommandés.

      Merci! Au plaisir de vous lire!

      1. Bonjour Jeune retraité :)

        Je viens de rajouter le lien de votre blogue au mien. Merci pour l’échange! Je passe d’excellents moments sur votre site et sur ceux que vous avez recommandés, il est certain que nos chemins vont se croiser de nouveau.

        Au plaisir :)

  20. Très bon article.
    Je crois que bien des critiques sont basées sur une carence de connaissances en finance.
    Je m’explique : si une personne possédait 25 appartements et qu’elle vivait des revenus de ces appartements, pas mal tout le monde serait ok avec ça.
    Si une personne possédait 5 ou 6 restaurants et vivait des revenus, encore une fois, tout le monde donnerait son feu vert.
    Or, dans le cas de placements financiers comme des actions ou des FNB, là, le débat déraille complètement.
    Pourtant, c’est la même chose : les FNB représentent une partie de l’économie canadienne, américaine et mondiale. Lorsque vous possédez un part suffisamment importante de l’économie, vous pouvez en vivre. Exactement comme posséder des apparts et des restos.

    1. Bon point Nicolas!

      Le marché boursier n’est pas uniquement constitué de spéculateurs et de « day traders » qui parasitent le système. C’est avant tout des d’investisseurs qui mettent leurs épargnes dans des entreprises, qui ultimement créent de l’emploi et font rouler l’économie.

      Par ailleurs, je pense que les gens ont le même biais par rapport à l’achat du propriété. Ils préfèrent avoir quelque chose de concret (une maison) plutôt que des placements, même si ces derniers offrent un bien meilleur rendement.

  21. Je voudrais avoir votre opinion sur ma situation bien précise. Je possède un bon régime de retraite dans lequel mon employeur cotise beaucoup (non indexé par contre). Mais je n’ai pas l’intention de travailler jusquà mes 60 ans, et par conséquent, je n aurai pas ma pleine pension, j économise en fonction d’arréter jeune et voyager et profiter de la vie, mais cela me donne une pression de plus que d autres comme jai deja cette epargne forcee. comme on me dit c’est de laisser de l argent sur la table… que pensez-vous de ce genre de situation?

    1. Librocito,

      Si je comprends bien, vous vous posez la question s’il vaut la peine de participer au régime de retraite de votre employeur. Je n’ai pas tous les détails, mais à mon avis, vous devriez prendre avantage de cette argent « gratuit ». Ce montant vous appartiendra, peu importe l’âge de votre retraite. Il s’agit d’épargne forcé, mais vous serez bien content de l’avoir quand vous aurez 65 ans.

      J’espère que ça répond à votre question. N’hésitez pas à revenir commenter!

      1. En fait, votre réponse est en partie ce que je recherchais, mais ma question était (je n’ai pas été très précis je dois l’avouer, je n’ai pas le choix de participer), est-ce que ça vaut la peine de prendre ma pension avant d’y avoir droit pleinement (à 60 ans) et donc, être pénalisé sur le % de mon salaire à la retraite.

        Merci

        1. Librocito, merci pour la précision.

          Je comprends maintenant mieux la question. Cependant, cette décision nécessite de comprendre très précisément votre situation financière. Je n’ai pas les données nécessaires.

          La première étape, selon moi, serait de calculer votre avoir net ainsi que votre budget de dépenses annuel. Voici comment procéder. Par la suite, il faudrait que vous fassiez deux scénarios, un pour la retraite anticipée, l’autre pour la retraite à l’âge prévu. Ainsi, vous pourrez évaluer si vos dépenses annuelles correspondent à vos revenus projetés.

          J’espère vous avoir donné une piste de solution. Bonne fin de journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *