Voyager à petit prix

Voyager à petit prix

Nous sommes de retour d’un séjour en Nouvelle-Orléans, où nous avons célébré Mardi Gras. Ce fut un vrai délire! En plus, cette expérience inoubliable nous aura coûté moins de 600$ par personne, tout inclus. Si on relativise, ce montant équivaut au coût annuel du café Tim Hortons matinal ou à l’abonnement au câble. D’après notre expérience, il est possible d’explorer le monde à petit prix. Voici quelques astuces pour y arriver.

Dénicher les vols à rabais

Une fois que vous avez dressé la liste des destinations qui vous intéressent, débute le magasinage des vols. La liste des plateformes que nous utilisons fréquemment suit. Notez qu’il est préférable de naviguer sur ces sites web en mode incognito (fenêtre de navigation privée) pour éviter de vous faire arnaquer. En effet, une fois que vous avez laissé un « cookie » sur un site, ce dernier pourrait changer ses prix dynamiquement à votre désavantage.

Google Flights
Cette plateforme est un bon point de départ. Elle permet d’entrer des dates approximatives pour connaitre le meilleur temps pour partir. L’application Hopper permet également de « tracker » le prix des vols. Cependant, nous ne l’avons pas encore assez testée pour connaître son efficacité.

Skiplagged
Plateforme qui permet de dénicher les vols les plus économiques en profitant des escales. Cependant, vous devrez voyager uniquement avec des bagages à main (j’y reviens plus loin dans cet article). Essayez ce site, vous serez surpris!

Yulair
Si vos dates et destinations de vacances sont flexibles, cette plateforme propose de super « deals ». À titre d’exemple, ma conjointe a déniché un vol aller-retour pour Taiwan pour moins de 600$. Ce sera d’ailleurs certainement notre outil de prédilection lorsque nous serons retraités.

Voyages Bergeron
Cette plateforme est efficace pour trouver un voyage dans le sud. Il suffit de cliquer sur l’onglet « Meilleurs prix » pour trouver une bonne affaire. Par exemple, nous sommes allés dans un « tout inclus » à Cuba durant la semaine de relâche pour moins de 600$/personne.

Bien entendu, le processus de magasinage ne se limite pas aux sites précédents. Trip Advisor, Flight Network, Red Tag peuvent également surprendre. Ça prend surtout une bonne dose de patience. Souvent nous suivons les prix pendant plusieurs semaines avant de procéder à l’achat.

Profiter des primes de récompenses

Accélérer la récolte de points
Il est vrai que nous payons indirectement pour les récompenses décernées par Air Miles, Aéroplan, Flying Blue, etc. Certes, il y a plusieurs moyens d’accélérer la récolte de points. Principalement, les bonus obtenus à l’ouverture d’un compte bancaire ou à la demande approuvée d’une carte de crédit permettent d’obtenir des vols (presque) gratuits. Par exemple, il n’est pas rare d’obtenir 25 000 points Aéroplan à la signature d’une nouvelle carte de crédit. Ces points se traduisent en un vol au Canada ou aux États-Unis (taxes en sus évidemment).

Trouver les meilleures offres
Ma conjointe et moi sommes toujours à l’affût des promos liées aux cartes de crédit. En ce sens, GreedyRates permet de dénicher les meilleures offres. Jusqu’à maintenant, ce stratagème nous a permis de payer des vols vers Cuba, l’Australie, le Brésil, le Mexique, la France et plusieurs villes américaines.

Contourner les obligations
Les fournisseurs de cartes de crédit nous forcent à dépenser un certain montant lors des premiers mois pour obtenir les points de récompense. Par exemple, la carte Amex nous oblige à dépenser 1 500$ lors des trois premiers mois d’adhésion pour obtenir les primes. Cependant, là aussi, il y a une astuce pour contourner cette obligation. Vous n’avez qu’à payer maintenant pour des dépenses que vous ferez de toute façon plus tard. La solution, acheter des cartes cadeaux qui couvriront des dépenses futures à l’épicerie, à la station-service, etc. Par conséquent, votre nouvelle carte de crédit n’aura engendré aucune dépense additionnelle.

Par ailleurs, souvent ces cartes de crédit comportent des frais annuels, à l’exception de la première année. Ainsi, assurez-vous d’annuler la carte avant le renouvellement pour éviter ces frais.

NB: L’application à une carte de crédit affecte votre cote de crédit. Ainsi, cette stratégie peut ne pas convenir à votre situation.

Trouver où dormir

La première étape pour connaître les meilleurs endroits où dormir est de fouiller les commentaires de voyageurs sur TripAdvisor. Ensuite, commence le magasinage! Nous avons une préférence pour les auberges de jeunesse, mais dans certains cas, l’hôtel quatre étoiles est une option moins dispendieuse. Voici la liste des plateformes que nous utilisons le plus fréquemment:

Hostel Bookers et Hostel World
Ces deux plateformes sont essentielles pour dénicher des auberges de jeunesse partout dans le monde. En outre, à ma connaissance, les auberges de jeunesse n’imposent pratiquement jamais de limite d’âge aux visiteurs.

VRBO, Airbnb et Homeaway
Vous connaissez le principe de ces plateformes de partage. Nous les avons utilisées dernièrement lors d’un voyage à Hawaii. En plus d’être moins dispendieux que l’hôtel, ces appartements permettent de cuisiner et viennent tout équipé (glacière, parasol, etc).

Hotwire
Cette plateforme liquide les chambres d’hôtel invendues. Lors de notre dernier voyage, en Nouvelle-Orléans, ma conjointe a réservé au Hilton Riverside (4 étoiles) au centre-ville pour seulement 125$/nuit (taxes incluses). Durant la même période (Mardi gras), même les auberges de jeunesse coûtaient en moyenne le double.

MindMyHouse, Nomador et TrustedHousesitters
Ces plateformes permettent de trouver des appartements/maisons et/ou animaux de compagnie à « garder » pendant l’absence des proprios. Ceci est une façon très économique de découvrir une région. C’est d’ailleurs quelque chose que nous essayerons à notre retraite.

Couch Surfing
Cette plateforme permet d’entrer en contact avec des locaux prêts à partager leur appartement avec des touristes. La meilleure façon de vivre une expérience authentique et immersive.

Voyager léger pour être libre

Dans notre cas, plus on voyage, moins on a de bagages! Pour nous, il est hors de question de voyager avec des valises en soute. Attendre pour enregistrer les bagages, attendre au carrousel après le vol, risquer des délais/pertes, devoir prendre un taxi pour tous les déplacements… non merci! Même constat pour les petites valises à roulettes de cabine. Elles sont vraiment chiantes quand vient le temps de prendre le métro ou de se déplacer en ville. Pour nous, la solution est de voyager de façon minimaliste. À titre d’exemple, voici ce que j’apporte typiquement en voyage:

Bagage minimaliste

Pour ma conjointe et moi, le sac optimal est un sac d’école d’environ 30-35 litres. C’est amplement suffisant, peu importe la durée du séjour. On apporte l’essentiel, on lave les vêtements au besoin (comme on le fait chez nous) et on apporte des vêtements que nous donnerons/jetterons après une dernière utilisation. Ceci nous permet de libérer l’espace pour rapporter des souvenirs en plus d’être vraiment mobile et complètement libre.

Sac a dos minimaliste

Tirer avantage de votre téléphone

Google Maps, un GPS gratuit
Puisque je n’ai pas de forfait internet sur mon téléphone, j’utilise l’application Google Maps comme GPS. Il suffit de télécharger la carte de la ville qu’on s’apprête à visiter lorsqu’on est connecté à un WIFI, pour y avoir accès hors connexion, et ce pendant un mois (marche à suivre). En plus, ceci permet d’ajouter des marqueurs qui indiquent les endroits à visiter sur cette même carte.

WhatsApp, un téléphone gratuit
Il existe plusieurs applications qui permettent la téléphonie gratuite, par contre WhatsApp reste la plus répandue. Il suffit de la télécharger sur son cellulaire pour faire des appels et envoyer des textos, sans frais, partout dans le monde.

Éviter les taxis, surtout à l’aéroport

Quand nous nous déplaçons à Montréal, nous ne prenons pratiquement jamais le taxi, c’est la même chose à l’étranger. Le fait de voyager avec très peu de bagages permet de se déplacer en transport collectif partout. Par ailleurs, le meilleur moyen de visiter une région est de marcher. C’est gratuit, ça nous garde en forme, ça ne pollue pas et ça permet de découvrir les petits coins charmants ignorés par les hordes de touristes. Typiquement, nous marchons 15-20 km par jour.

Planifier les repas pour éviter les « trappes touristiques »

Manger trois fois par jour au resto est coûteux et surtout malsain. En voyage, comme ici, la clé pour bien manger est la planification. Pour le déjeuner, si vous avez accès à une cuisine, la vie est belle. Si non, il est relativement simple de prévoir quelques croissants ou muffins pour un repas sur le pouce. Même chose pour le lunch, vaut mieux faire des sandwichs que de manger au McDo ou dans une « trappe touristique ». Ceci dit, le but de voyager est d’expérimenter de nouvelles choses et de goûter aux saveurs locales. Ainsi, ma conjointe et moi n’avons jamais de limite budgétaire au niveau de la bouffe. Seulement, quand vient le temps de choisir un resto nous nous fions aux commentaires sur Trip Advisor pour nous guider.

Conclusion

En somme, pour voyager économiquement, il faut appliquer les mêmes pratiques d’épargne qu’à la maison. C’est-à-dire, magasiner rigoureusement ses vols et ses hôtels, bien planifier son itinéraire et dépenser seulement pour ce qui ajoute vraiment de la valeur à son expérience. Il va sans dire, les tours de calèches, les bibelots vendus sur la rue, les t-shirts pour touristes et la nage avec les dauphins ne sont pas pour moi. 😉 Par contre, quand j’ai l’opportunité de vivre des expériences uniques et authentiques, je suis toujours partant. Comme on dit en Nouvelle-Orléans, « il faut laisser les bons temps rouler! »

Avez-vous d’autres conseils de voyage? Est-ce que ça vous donne le goût de partir?

Cambexo

Publié par

Le jeune retraité

J’aime l’argent non pas pour le matériel qu’il me permet d’acheter, mais plutôt pour la liberté qu’il me permet d’atteindre. En fait, je n’ai pas réellement d’aspiration matérielle. Je veux simplement être libre de vivre pleinement. C’est-à-dire, posséder le moins possible de matériel à entretenir (maison, jardin, piscine, auto, chalet) et avoir le plus possible de temps pour vivre des expériences vivifiantes (voyages, spectacles, projets personnels, rencontres avec des amis, sport, temps de qualité en famille).

29 réflexions au sujet de « Voyager à petit prix »

  1. Merci pour ce texte. Mon conjoint et moi aimons voyager à petit prix. J’utilise déjà quelques sites mentionnés ci-haut. Je garde donc les autres en banque pour nos futures voyages. :)

  2. De très bons conseils pour voyager sans se ruiner dans cet article.
    Dans la section sur l’hébergement, je suis étonné que vous ne mentionniez pas le site priceline.com, avec la section des enchères inversées « Name your own price ». Le fonctionnement est simple, vous choisissez le quartier, le nombre d’étoiles, et vous définissez le prix maximum par nuit que vous êtes prêts à payer. On rentre les coordonnées de la carte de crédit. Si le système trouve une chambre répondant à nos critères, la réservation se fait et on découvre le nom de l’hotel par la suite.
    Le site fonctionne principalement en Amérique du Nord. Avec ma femme, nous avons toujours réussi à obtenir des chambres dans des Marriott / Hilton en centre ville pour environ 60USD, dans les principales villes des États Unis, sauf à New York. Etbqund on est habitué au système, on peut même deviner les hotels potentiellement « bookables » via le site.
    Le site autorise un bid toutes les X heures, à moins d’élargir un critère (quartier supp, baisse du nb d’étoiles) en plus d’augmenter le bid.

    Autre point important, réserver tout ce qui est en lien avec le voyage (avion, hôtels, locations de voiture,…) avec une carte de crédit offrant une protection voyage. Comme mentionné dans l’article, elles sont souvent gratuites la première année, et en cas d’annulation, cela vous évitera bien des désagréments, sans avoir eu à payer pour une assurance voyage complémentaire !

    1. Bonjour Ludovic,

      Merci pour les deux excellents conseils!

      Je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer Priceline.com. Par contre, je sais que c’est une excellente plateforme. Merci d’avoir pris le temps de démystifier son fonctionnement. Je vais certainement la tester prochainement.

      Pour ce qui est de la protection voyage, un autre très bon conseil.

      N’hésitez-pas à revenir commenter, vous êtes très pertinent!

  3. Félicitation pour le mode de vie voyage léger!

    Nous on est pareils, mais version un peu plus lourd, vue que je transporte habituellement mon appareil photo et quelques autres trucs. Mais comme on est des adeptes de montagne, il faut que cela reste transportable dans un sac à dos.

    Pour la nourriture, on achète localement quelques aliments de base: baguette de pain, petites tomates, saucisson, pommes, chocolat noir. C’est parfait pour des snack rapides (et délicieux), ca ne coûte pas cher, et ca dure quelques jours.

    En montagne, on voyage à peu de frais pendant une bonne semaine, avec des paysages à couper le souffle, et on se paie une nuit dans un super hôtel à la fin! On apprécie d’autant plus le lieu après une semaine en nature!

    En ville il y a plus d’options, mais on a été dépanné à plusieurs reprises par nos de snacks de montagne en milieu urbain aussi :)

    1. Merci monsieur RR!

      Je constate que souvent les touristes perdent le contrôle des dépenses dès qu’ils sont en vacance. Ils mangent à n’importe quel resto, ils achètent des babioles dans les boutiques de souvenir et ils prennent le taxi pour faire 2 km. Autant de dépenses qui seraient hors de question au Québec.

      Merci pour le témoignage! :)

  4. Excellent article encore une fois. Je me permettrai d’ajouter un site comme workaway.info où les voyageurs sont logés et nourris en échange de services rendus à l’hôte.

    Je trouve que c’est un très bon moyen pour voyager à petit prix. En 2013, j’ai passé 3 mois au Pérou en compagnie de 5 autres Canadiens à donner des cours de français et d’anglais aux jeunes enfants dans un petit village près de Lima. Nous étions logés, nourris (3 repas par jour) et avions accès à internet gratuitement. On devait seulement débourser pour notre billet d’avion aller-retour (800$) et nos dépenses personelles.

    Ce fût probablement la plus belle expérience de ma vie… Tout en me coûtant le prix d’une semaine à Cuba 😀

    1. Excellente suggestion Jérémy!

      Quel beau moyen d’expérimenter la culture locale et de vivre des expériences uniques. Surtout au Pérou, un pays fascinant.

      Dans le même sens, ma conjointe explore présentement la possibilité de faire de l’aide humanitaire. Ça pourrait nous donner la chance de voyager différemment.

      Bonne journée!

  5. Encore une fois, super article!
    Bon retour de vacances! Moi aussi j’utilise la méthode de Ludovic Priceline permet de faire d’excellentes économies sur les hôtels et de dormir très bien à pas cher. Je l’utilise surtout pour aller à Ottawa, où le stationnement est complètement gratuit la fin de semaine. La dernière fois que nous y sommes allés avec les enfants j’ai payé 63$ (US) pour le Westin, pas de frais de stationnement et méga petit dej à un prix « normal » au Byward Market qui est juste à côté à pied. Bref, un bon plan. En plus j’adore le fait que l’on ne connait pas son hôtel jusqu’à ce que l’offre soit acceptée! Ça rajoute du piquant à l’aventure.
    Par contre je ne connaissais pas la plupart des autres sites que tu présentes. Ton article va devenir un article de références c’est évident!
    Et puis Oui, Bravo pour le sac ultra léger! C’est vrai que l’on n’a pas vraiment besoin de plus quand on voyage. C’est un peu plus compliqué avec les enfants mais c’est possible. En plus j’ai maintenant des adolescents, ma fille fait les cadets donc elle sait aussi ne pas s’encombrer puisque c’est elle qui doit traîner son sac. Mon fils est également sur la bonne voie du minimalisme, au moins en voyage. On travaille sur le reste :)
    Merci!

    1. Merci bien Val!

      Visiblement, il manque une plateforme importante à ma liste. Je vais essayer Priceline et je l’ajouterai à l’article. Merci d’avoir confirmé les dires de Ludovic!

      J’imagine que de voyager avec des enfants change un peu la dynamique et requiert un peu plus de planification. Par contre, en connaissant ta débrouillardise, je suis certain que tu as plein de trucs.

      Passe une excellente fin de journée! Au plaisir!

  6. je voudrais savoir une si les sites pour acheter les billets d’avion affiche les prix réel et ne font pas de surcharge par la suite.

      1. Bonjour WilliamCS,

        Oui, les sites web peuvent changer les prix de façon dynamique selon votre profil de consommation et votre historique de recherche. Ma conjointe a d’ailleurs déjà constaté que le prix du même vol sur le même site différait selon le compte utilisé. C’est pour cette raison que nous utilisons souvent la navigation en mode privé (incognito).

        Est-ce que ça répond à votre question?

  7. Bonjour jeune retraité. Je partage beaucoup de vos opinions ainsi que de vos passions. Dans la vie, nous avons des choix à faire. Rare sont ceux pouvant se permettre d’avoir toutes les passions. Pour nous aussi, le voyage fait partie de notre vie. Nous voyageons tant eu Europe qu’en Amérique du Nord et les Caraibes régulièrement. Voici quelques trucs pour faire de grosses économies, et voyager plus souvent ;
    1) utiliser la grille classique de prix sur le site du voyageur : tripcentral.ca (en anglais seulement, cette fonction est nommée ; « classic grid ») Cette grille permet d’avoir dans une grille sur une page avec les prix pour différentes dates de départ pour une même destination, ainsi que tous les hôtels pour cette même destination. Ainsi, on peut trouver et la meilleure date de départ, et le meilleur ratio prix pour l’hôtel.

    2) utiliser des « brokers » locaux pour la location des véhicules : ex :carjet.co.uk pour les locations de voiture en Europe ou http://www.rentalcars.com/ pour les locations de voiture aux Etats-Unis (beaucoup plus économique que les agences de voyage). Utiliser ses points Airmiles vaut aussi la peine pour la location de véhicule.

    3) Décoller de l’aéroport de Plattsburg ou de Burlington pour certains vols. Ex : La cie. Allegiant pratique de très bas prix pour des vols directs pour la Floride de Plattsburg. Spirits Airline aussi. Il faut visiter parfois les sites de ces compagnies directement pour obtenir les prix. Pour Allegiant, les prix ne sont pas disponibles via Expedia par exemple. Pour un vol durant la relâche pour Orlando, nous avons payé 300$ par personne par billet pour un vol direct, versus + de 800 $ de Montréal.

    4) En famille, louer des condos ; ça permet de cuisiner un peu, nous ne sommes pas obligés de prendre tous nos repas au restaurant.

    Merci de partager vos trucs jeune retraité. Vous nous rappelez que l’expérience dépasse le paraître :-)

    1. Merci Sandra pour la super contribution!

      Je suis certain que ces conseils trouveront écho auprès des lecteurs. D’ailleurs, j’ajoute ces sites à mes favoris, pour un prochain voyage.

      Je constate que les meilleurs sites pour trouver des vols à rabais sont rarement ceux qui disposent du plus gros budget marketing. Par exemple, Expedia et Trivago ne font plus partie de nos recherches.

      Au plaisir de lire vos prochains témoignages! Bonne journée!

  8. Merci pour les petits trucs
    je vais reduire encore mes frais surtout cellulaire .
    Pour le GPS alors genial. Y a beaucoup de personnes plus vieilles qui ne veulent pas apprendre des plus jeunes alors, ils se limitent à bien de nouvelles technologies.
    Lorsqu’on a l’esprit ouvert et qu’on apprend des plus jeunes et des plus vieux les choses arrivent plus vite.

    1. Merci Guylaine!

      Les technologies peuvent améliorer nos vie, mais peuvent aussi les détériorer. Il suffit d’en sortir ce qui est bénéfique pour nous. Pour moi le téléphone mobile est super pratique pour voyager, par contre je vois trop souvent des touristes avec les yeux rivés sur leur écran plutôt que sur les paysages.

      N’hésitez pas à revenir partager vos expériences, je suis certain qu’on pourrait bénéficier de vos expériences.

      Bonne journée!

  9. Voyages: miammm…
    Ici c’est CouchSurfing, que les enfants aient 6 mois ou 17 ans. On trouve des familles qui nous ressemblent et qui ont davantage qu’un simple « couch » à offrir. Souvent on se retrouve avec une chambre et même une salle de bain privée. Si possible, selon le pays, on fait aussi du camping puis de temps à autre une nuit dans une chambre d’hôtel. On se déplace beaucoup et on essaie de ne pas rester plus de trois nuits au même endroit, question de voir du pays et varier le rythme en alternant le temps passé avec des étrangers et le temps passé juste nous en famille.

    Les restaurants en famille: ça coûte cher, c’est contraignant pour les jeunes enfants donc c’est pas reposant pour les parents. On privilégie les épiceries où on découvre les aliments locaux et on se fait un pic nic dans un parc où les enfants peuvent mettre des graines partout dans le gazon et courir partout dès qu’ils ont fini de manger. Puis un des parents peu prendre un « power nap » à l’occasion pendant que l’autre parent garde l’œil ouvert sur la progéniture qui court/grimpe partout dans le parc.

    Le cellulaire débarré est mon ami. GPS, calepin de note pour les mots en langue locale et les souvenirs, appareil photo, continuer à gérer des projets la nuit via email sur le wifi pendant que la famille dort, lire le blog du JR également 8-), trouver et commander un Uber au besoin, puis chercher et contacter des CouchSurfers. Le cellulaire permet tout ça et plus encore. Attention de ne pas abuser.

    Faire du « Credit Card Churning » permet d’accumuler des miles aériens rapidement tout en bousillant sa cote de crédit joyeusement. De toute manière, quand tu utilises l’effet levier par les marges et par l’immobilier, ta cote de crédit est déjà affectée de ce côté là. Tout ce qui reste à faire c’est de s’assurer de garder ses bonne habitudes de paiement pour convaincre un banquier de nous prêter encore pour le prochain achat d’immeuble ou autre projet. Il faut se faire un bon fichier Excel de suivi: quelles cartes ai-je, quand l’ai-je reçu, quand dois-je l’annuler, quelle est la prime obtenue. Quelles sont les promotions courantes, lesquelles valent le plus le coût.

    Philosophie: Le voyage importe plus que la destination. Puis la nouvelle personne qu’on devient pendant le voyage est encore plus importante que le voyage lui-même.

    En famille, c’est également l’occasion de créer des souvenir inoubliables et renforcer les liens familiaux. Les souvenirs inoubliables ne dépendent pas des attractions visitées (Disney: pas obligatoire) mais plutôt des petites anecdotes qui marquent les enfants. « Tsé papa la plage où on a vu un crabe!? » « Tsé maman le grand parc avec une glissade rouge et un vendeur de crème glacée ». C’est fou ce qu’on peut être surpris de ce qui marque la mémoire des enfants dans un voyage à l’autre bout du monde…. 😉

    Bon voyage!

    1. Merci Ned!

      Un autre superbe témoignage!

      Je pense que les enfants s’adaptent bien plus facilement que ce qu’on peut penser. J’ai l’impression que les peurs et les contraintes psychologiques sont plutôt créées par les parents. Selon mon expérience, dormir sous la tente dans un parc national est bien plus mémorable qu’un forfait 5 étoiles à Disney World.

      Pour ce qui est du « Credit Card Churning », il faut effectivement considérer la cote de crédit. Pour ma part, je n’ai pas besoin de crédit, alors j’applique régulièrement pour de nouvelles cartes. J’en profite avant d’être sans emploi! :)

      Merci pour la contribution à la discussion!

      Bon voyage!

  10. Bonjour,
    Hormis les plateformes que tu as citées, il y en a d’autres qui proposent également des comparateurs de vol. Le fait de naviguer sur ces sites en mode incognito est une bonne idée. Je pense que c’est ce que je vais faire désormais. Merci pour l’astuce !

    1. Bonjour Miliana,

      Il y a effectivement une multitude de plateformes. N’hésitez pas à partager vos expériences avec celles que vous avez testées. J’aimerais bien en découvrir de nouvelles.

      Merci pour le commentaire et bienvenue dans la communauté!

      1. Perso, j’utilise le site jetcost.com lorsque j’ai besoin de voyager ! C’est un bon comparateur. Il y a aussi govoyages.com qui est pas mal non plus :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *