Bye bye boss

Enfin libre!

C’est fait! Je suis officiellement retraité du monde corporatif. Quel sentiment étrange! Même si je fantasme de ce moment depuis une quinzaine années, je ne réalise pas complètement ce qui m’arrive. J’imaginais être euphorique, déchirer ma chemise et sortir du bureau les bras en l’air en criant. Or, j’ai plutôt un niveau de fébrilité similaire à celui ressenti avant de partir en vacances. J’imagine que c’est seulement dans quelques semaines que je réaliserai que mes vacances sont définitives. 😉

Les réactions

La plupart de mes collègues étaient informés de mon projet de retraite. D’ailleurs, j’en avais fait mention lors de mon entretien d’embauche (non-recommandé). Certes, pour ceux qui n’étaient pas au courant, l’incrédulité fut la réaction la plus répandue. Certains pensèrent que j’étais à la recherche d’un autre emploi, que je deviendrais conférencier à temps plein ou que je prendrais simplement une pause du travail pour quelques mois. Il était tout simplement inconcevable pour eux de vivre sans emploi.

Fait cocasse, une collègue qui a l’habitude d’acheter un billet de loto chaque semaine me dit « tu es beaucoup trop jeune pour prendre ta retraite! Qu’est-ce que tu vas faire? ». Quand je lui ai répondu « la même chose que toi si tu gagnes le gros lot! », elle hocha la tête en riant.

Par ailleurs, un collègue, qui répétait des propos entendus à la radio, m’a traité de parasite. Il a par contre compris mon point de vue quand je lui ai exposé mon argumentaire. Somme toute, une fois que les gens comprennent que ma retraite est entièrement financée par mes placements et que j’ai l’intention de continuer de contribuer à la société, les réactions sont super positives et encourageantes. Je pense que c’est simplement le mot « retraite » qui fait peur.

Le mot qui commence par « r »

Le mot « retraite » a une connotation très négative dans notre société. Selon Larousse, il s’agit de « l’action de se retirer de la vie active » (source). D’ailleurs, la plupart des gens de mon entourage sourcillent quand j’utilise ce mot. Par exemple, pour mes parents et mes beaux-parents, parler de retraite à mon âge est une aberration. Pour eux, ça signifie la mise au rancart et la perte de valorisation dans la société.

Dans mon cas, la retraite signifie plus précisément le retrait de la vie corporative. J’utilise le mot « retraite » pour marquer une coupure. C’est ma façon de me dissocier du « rat race »! Je considère que le mode de vie qui nous est proposé (voir imposé) par notre système économique est ridicule. Alors, je ressens le besoin de m’en abstraire et de me donner l’étiquette de retraité.

Qu’est-ce que tu fais dans la vie?

Vous le savez, notre emploi définit qui nous sommes. En rencontrant quelqu’un, la première question est toujours « qu’est-ce que tu fais dans la vie? ». J’imagine qu’à partir de maintenant je répondrai que je suis retraité. D’ailleurs, j’ai bien hâte d’observer la réaction et le jugement silencieux des gens. Ça risque d’être divertissant dans certains cas!

Ceci dit, quand je n’aurai pas l’énergie d’expliquer ma situation ou quand je serai devant un employé de l’État, je me donnerai le titre de blogueur. Ainsi, ce sera moins déstabilisant pour tout le monde.

Je me lance dans le vide!

En temps normal, les futurs retraités suivent des cours de préparation à la retraite, rencontre leur planificateur financier à plusieurs reprises et se retire progressivement du travail. Inversement, je me lance dans cette nouvelle vie un peu naïvement sans trop de préparation. Je ne sais pas concrètement comment je vais meubler mes journées, comment je vais décaisser mes placements ou comment je vais socialiser le mardi après-midi. C’est peut-être ce qui rend l’expérience aussi excitante. Je vous reviendrai avec la suite…

Comment envisagez-vous votre dernière journée de travail? Avez-vous des fantasmes, comme celui ici-bas?

Publié par

Le jeune retraité

J’aime l’argent non pas pour le matériel qu’il me permet d’acheter, mais plutôt pour la liberté qu’il me permet d’atteindre. En fait, je n’ai pas réellement d’aspiration matérielle. Je veux simplement être libre de vivre pleinement. C’est-à-dire, posséder le moins possible de matériel à entretenir (maison, jardin, piscine, auto, chalet) et avoir le plus possible de temps pour vivre des expériences vivifiantes (voyages, spectacles, projets personnels, rencontres avec des amis, sport, temps de qualité en famille).

38 réflexions au sujet de « Enfin libre! »

  1. Bravo! Bravo! et encore un million de fois Bravo!!! Vous êtes un modèle inspirant. Merci et longue vie à votre jeune retraite.

    1. Merci Lyne!

      Bienvenue dans la communauté!

      Aujourd’hui est ma première journée en tant que retraité. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je me sens léger. J’ai l’impression de commencer une nouvelle vie. J’espère bien que notre parcours saura inspirer les lecteurs. Vous avez compris que l’objectif n’est pas nécessairement de prendre sa retraite, mais plutôt de prendre sa vie en main pour maximiser son bonheur!

      Au plaisir!

    1. Merci Fabien et Noémie!

      Bravo pour le projet de « housesitting ». C’est un moyen génial de découvrir le monde et de vivre plus lentement.

      Quelle est votre prochaine destination?

      Au plaisir!

  2. Félicitation!

    J’espère que ton exemple servira d’inspiration à d’autres.

    Est-ce que tu prévois mettre plus de temps sur ton blog?

    1. Salut Le Barbu,

      Oui, j’aimerais investir plus de temps dans mon blogue. J’ai encore plusieurs articles sur la glace. Par contre, je ne souhaite pas me créer un nouvel emploi. Je veux que ça reste léger et amusant.

      Merci et bonne journée!

  3. je sais très bien ce que je ferai quand je vais me retirer de la vie de bureau. J’ai plein de projets personnels pour me créer des petites entreprises que je voudrai léguer à mes filles. Quand on me demandera ce que je fais dans la vie, je dirai que je suis une investisseur, car c’est ce qu’on fait en achetant des actions en bourse!

    pour ma dernière journée au bureau, j’aimerais faire un grand discours à mes collègues pour leur dire qu’ils peuvent réaliser leurs rêves s’ils y croient, qu’il faut foncer sans se soucier du jugement des autres et que d’être différent c’est une force

    1. Bonjour Maryse,

      Bon point! Riche Relax m’avait également suggéré d’utiliser le titre d’investisseur. Après tout, ma source de revenus est le rendement des entreprises dans lesquelles j’ai investi.

      J’aurais bien aimé présenter mon parcours à mes collègues, brasser un peu les gens qui se plaignent jour après jour, sans jamais rien changer à leur vie. Mais, je me contente de référer mon blogue.

      Au plaisir de suivre ton blogue!

  4. BRAVO!

    Les réactions des gens…on s’en fou! Enfin sorti de la « rat race », tu vas pouvoir vivre comme chaque humain devrait le pouvoir, c’est-à-dire, à son propre rythme et non à celui dicté par le système économique.

    1. Merci beaucoup Firefrank!

      En fait, mes détracteurs ont partcipés à l’atteinte de mon objectif. Les commentaires négatifs et cyniques me motivent encore plus à foncer et à me dépasser.

      C’est un nouveau départ! Je pourrai découvrir le rythme de vie qui me convient vraiment au cours des prochains mois. Ça sera une expérience!

      Merci d’avoir pris le temps de commenter! À bientôt!

  5. Je suis disponible le mardi après-midi pour socialiser haha! (mes congés sont durant la semaine) Donc je suppose que je suis déjà à moitié prêt pour la retraite >D

    Félicitation! Je te supporte à 100% pour ce qui est de  »sortir du rat race ». Je crois également que, (comme tout le monde ici je suppose) le mode de vie que cette société s’est donnée est loin de représenter mon système de valeur aussi. Je préfère 100000 fois ma liberté et profiter de la vie à la voiture sport de l’année ou au beau sofa en cuir confortable avec la télé 4k Hd 3D avec 2000 canaux de cuisines et de gens qui chantent tous la même chose. (pas de jugement de valeur ici AHERM!) 😉

    Bonne chance et au plaisir de continuer de te lire!

    1. Salut Librocito,

      On ira s’asseoir sur un banc dans un centre d’achat pour « tuer le temps »! :)

      Blague à part, j’organiserai un rassemblement en juin. Ce sera l’occasion de se rencontrer.

      Au plasir de lire tes prochains commentaires!

      1. Pour citer la célèbre chanson de Mononc Serge:

        « Mardi après-midi moé j’travaille pas. Fak j’aime bin ça m’promener au centre d’achat! »

        héhé

  6. Bienvenu dans la famille des retraités!

    Les premières semaines, on se sent comme c’est juste des vacances, mais peu à peu, on réalise la chance qu’on a.

    Moi, je n’ai jamais senti un jugement de personne, mais de toute façon, je ne m’en ferais pas avec ça car je me dirais que c’est des jaloux.

    La définition du Larousse et la mienne sont très différentes; je n’ai pas quitter la vie active, je suis maintenant plus actif! Par example, ce matin, je vais aider à ouvrir l’eau sur notre terrain de camping dans l’outaouais. Par la suite, je vais ramasser des montagnes d’aiguilles de pins à la fourche.

    Avant, je n’avais pas le choix et j’étais assis dans mon cubicule. À part payer un montant faramineux d’impots, je contribuais pas grand chose à la société.

    1. Bien dit Richard!

      Selon moi, la contribution à la société n’est pas proportionnelle aux impôts payés aux gouvernements. Au contraire, les gens heureux, épanouis et actifs (comme vous) rendent la vie en société plus agréable. Désormais, j’ai envie de m’entourer de personnes heureuses, qui aiment la vie, plutôt que des machines à produire du « cash ».

      Merci pour le témoignage! Bonne retraite!

  7. Ça s’en vient pour moi aussi… hâte de voir comment je me sentirai, mais j’ai aussi l’impression que ça ne sera pas si spécial. Ce n’est pas le seul changement majeur que j’ai fait dans ma vie, donc c’est peut-être différent que la sensation ressentie par un retraité qui travaille au même endroit depuis 40 ans.

    Personnellement, j’ai décidé de ne pas en parler dans mon entourage et laisser un flou sur mes prochaines occupations.

    1. Bonjour Mr. Jack,

      Je découvre votre blogue avec beaucoup d’intérêt.

      J’ai bien hâte de connaître la suite!

      Dans quelques semaines, une fois retraité, comment allez vous répondre à la fameuse question « qu’est-ce que vous faites dans la vie? ».

      Bonne suite!

      1. Je vais (au moins au début) demeurer évasif, style: je travaille sur des projets personnels et je prends occasionnellement des contrats (même si je ne prévois pas le faire). J’ai déjà fondé une startup dans le passé et j’ai étonnamment eu peu de questions de mon entourage.

        Officiellement pour mes amis et ma famille, je prends une sabbatique pour partir en voyage (le voyage est réel). J’ai un an pour penser à ma réponse et j’aurai sans doute eu le temps de débuter certains projets, même s’ils ne sont pas une job et ne génèrent pas de revenus.

        Félicitations à toi, profite-bien de ta liberté :)

        1. Ça semble être une bonne stratégie Mr. Jack! Je pense que l’important est de donner l’impression que c’est temporaire. Sinon, les gens se posent trop de questions.

          Plus que 87 jours avant votre liberté!

          Bonne suite!

  8. Bravo pour cette retraite bien mérité!

    Si tu dis aux gens que tu es indépendant financièrement, on te demandera assurément des explications. Tu auras juste à dire que tu es riche (car, oui, en effet, être libre c’est d’être riche) ou encore à les référer à ton blogue. :-)

    Enfin, j’espère que tu vas continuer à écrire. Je suis curieux de voir comment ta retraite progressera.

    Si j’arrive à quitter tôt le travail (j’ai 31 ans, un travail professionnel précaire mais que j’adore), à ma dernière journée, j’aimerai sérieusement déchirer ma chemise dans une mise en scène théâtrale!!

    1. Merci Daniel!

      Si le temps c’est de l’argent, alors je suis effectivement riche. :)

      J’ai souvent fantasmé d’un tel scénario. Renverser une table durant une réunion, déchirer ma chemise et sortir les mains en l’air. Qui dans le « rat race » n’a jamais songé à ça? Assurez-vous de filmer si ça vous arrive.

      Bon parcours vers l’indépendance financière!

  9. Wow, bravo!

    J’ai découvert votre blog il y a de cela quelques mois, et depuis, j’ai lu absolument tous vos articles!

    Même si je pense que je ne serai jamais aussi crinqué que vous dans votre démarche, je m’inspire beaucoup de votre méthodologie et de votre philosophie pour l’appliquer progressivement dans ma vie.

    À titre d’exemple, j’ai décidé de prendre du temps en congé sans solde cet été, en plus de mes vacances, pour voir ce que ça aurait l’air un horaire de travail plus allégé, une genre de retraite à temps partiel et temporaire.

    Pour cela, je vais devoir bien sûr modifier mon rythme de vie en conséquence parce que mes revenus seront moins élevés. Je ne sais pas encore comment ça va s’enligner dans les détails, mais j’ai vraiment hâte d’en faire l’expérience. Parce que ce sera vraiment une expérience!

    Bonne retraite!

    1. Un grand merci Mathieu!

      L’expérimentation est effectivement le meilleur moyen de savoir si ce mode de vie vous convient. Ma conjointe a fait la même chose. Elle a travaillé à temps partiel durant la plupart de sa carrière. Aussi, elle a pris des congés sans solde ponctuellement. Par le fait même, elle a adapté son rythme de vie graduellement.

      Bravo d’ôser! Tellement de gens sont paralysés par le peur. Ils restent pris dans leur routine et passent à côté de belles opportunités.

      N’hésitez pas à revenir partager vos constats. J’ai hâte de savoir la suite!

      1. Bravo et je continue de vous lire assidûment, d’autant que moi aussi, je saute le pas la semaine prochaine! La vie est devant nous et les quelques sacrifices (ça, c’est selon les autres, pas selon moi) consentis en valent largement la peine!

        1. Merci Gabrielle!

          Comme vous dites, ce que les gens percoivent comme des sacrifices, je considère plutôt comme l’optimisation de mon mode de vie. Je n’ai pas la sensation de me priver. Au contraire, je simplifie ma vie.

          Félicitations! Vous êtes aux portes d’une nouvelle vie. Bonne suite!

  10. Bravo jeune retraité! Tu as de belles valeurs et je suis certaines que tu trouveras des façons qui te convient de contribuer à la société en dehors d’un travail rémunéré! Un jour, j’espère bien suivre cette voie. De plus en plus, je veux réduire mon temps de travail pour pouvoir faire différents projets, dont celui d’écrire. Mon manuscrit viens d’être acceptée par une maison d’édition pour un album jeunesse! Yé! Devenir auteur, ça aussi c’est un beau rêve…Pourquoi pas écrire un livre sur ton expérience? Bonne retraite de la Rat race!

    1. Merci Ginette!

      Félicitations pour le nouveau livre! Avez-vous déjà un titre?

      On me pose souvent la question si je vais écrire un livre et donner des conférences. Le livre reste une possibilité, mais pour l’instant, je ne veux pas me créer un nouvel emploi. J’ai envie de vivre sans contraintes. Mon blogue m’occupe suffisamment.

      Merci pour votre contribution! Passez une très belle journée!

  11. Bravo jeune retraité!!! J’étais vraiment fébrile de te lire cette semaine. Yéééééé tu as réussis!!Depuis que je te lis tu m’inspire vraiment et je réalise que c’est possible. Laisse faire les commentaires des autres, il sont effectivement jaloux. Tu mérite ce qui t’arrive, tu as fait des sacrifices, des choix. Merci pour ton partage c’est vraiment apprécié. Continue de nous tenir au courant de cette nouvelle vie. Bravo aussi pour ta générosité et ton humilité dans ce processus.

    1. Merci Orev!

      J’espère sincèrement démontrer qu’il est possible de vivre autrement. Le modèle de vie « normale » n’est pas nécessairement aligné avec les valeurs et les ambitions de chacun. Nous sommes responsable de notre bonheur. C’est à nous de le construire.

      Merci beaucoup pour votre commentaire. Ça me fait chaud au coeur!

  12. JR,
    Félicitations! Le point culminant après 15 ans d’efforts est enfin atteint!

    Ta vie t’appartiens désormais! Peu de gens dans le monde atteignent cet état en partant de rien et à ton âge.

    Tu es dans le top 1%!

    Quand aux « labels »… les gens se définissent par leur travail parce qu’ils ne font à peu près rien d’autre. C’est triste et dommâge de gâcher autant de potentiel humain et de le broyer dans la machine capitaliste et corporative en échange d’une pitance pour s’acheter des cochonneries qui finiront enfouies dans un dépotoir. Nous sommes une génération de gaspilleurs organisés en société.

    Maintenant tu pourras t’affubler de tous les labels qui te conviendront : artiste peintre, écrivain, aventurier, maître en arts martiaux, bénévole, rentier, investisseur etc… Le monde est à toi. Profites en bien!

    Comme le prisonnier qui rêve de s’évader, quitter la rat race devrait être l’objectif #1 de toute personne coincée dans la prison du monde corporatif qui fait des gens des salariés-esclaves. Toi, tu as réussi à couper tes menottes et limer les barreaux de ta fenêtre.

    Bravo! Une belle vie vous attend.

    1. Merci beaucoup BM!

      J’avoue que c’est un peu déstabilisant d’être entièrement maître de son temps. On est tellement habitué de se faire dire quoi faire. Je suis à ma deuxième journée en tant que retraité et je ne prends toujours pas conscience de ma liberté. Pour reprendre ton exemple, j’imagine que c’est le sentiment ressenti par le prisonier qui obtient sa liberté.

      Merci pour les bons mots! Bonne continuation!

  13. bonjour jeune retraité,
    Tout d ‘abord je tiens à te remercier pour ce blogue que j’ai découvert récemment en même temps que je t’ai vu toi et ta conjointe dans une entrevue à la télé.Je tiens également à vous féliciter tout les deux pour avoir réussi à atteindre vos objectifs de retraite et même mieux ! C’est facile de parler, mais de faire en sorte et surtout de faire les choix nécessaires pour y arriver c’ est autre chose , chapeau!
    J’ ai découvert ton parcours comme je te disais dans cette entrevue en cherchant sur le net si il y avais des gens qui comme moi visais
    l’indépendance financière et la retraite a 40ans.Je me demandais surtout comment ces gens vivais cela au quotidien, comment ils « dealaient » avec tout ces jugements des autres et comment aussi ils répondaient à toutes ces questions souvent remplies de préjugés!

    J ‘ai 43 ans, je suis maintenant à la retraite depuis 5 ans et disons que je me sens toujours un peu mal à l’aise devant ces questions:
    qu’est ce que tu fais dans la vie? Qu’est ce que tu vas faire? Comment tu vas faire? ( qui évidemment sous entends financièrement) . Tu es bien trop jeune pour prendre ta retraite!!! Disons que je commence à manquer un peu de patience envers tout ces gens qui en te posant ces questions se donnent le droit de porter un jugement sur tes choix de vie et de faire des commentaires négatifs pour te faire sentir anormal , paresseux, ou même d’ être un parasite ( ca te dit sûrement quelque chose). J’ ai toujours
    l’ impression d’ avoir à me justifier et d’ être devant un tribunal à essayer de les convaincre que non, je ne m’ ennuierai pas et que oui, je vais être correct financièrement. Je rêve du jour où un Québécois qui me posera la question : « qu’ est ce que tu fais dans la vie » me répondra quand je lui dirai que je suis retraité :
    « c’ est cool » je suis super content pour toi, si tu peux te le permettre c’est que tu as fais des choix en conséquence et je t’ en félicite . Je sais que c’est possible car cela m’ est arrivé a quelques reprises pendant mes voyages mais à chaque fois cette réponse venait soit
    d’ un Canadien Anglais ou d’ un Américain !J’ ai espoir qu’ avec des gens comme toi qui parlent de leur situation publiquement, la mentalité face à l’ argent au Québec changera pour le mieux!
    Je te remercie encore une fois pour ce blogue qui m’ aidera à disons peaufiner mes réponses et surtout à constater que je ne suis pas seul dans ma situation et que ces gens qui sont négatifs ne font que refléter leurs propres peurs face à des gens qui font des choix différents des leurs!
    Bravo encore jeune retraité et bonne retraite car tu le mérites et au plaisir de se rencontrer cet été lors d’ une rencontre que tu veux organiser car même si je suis de Quebec, j’ ai le temps de m’ y rendre car je suis à la RETRAITE….petite flèche sarcastique envers ceux qui porte des jugement et qui travaillerons tout l’ été!
    a la prochaine,
    Patrick

    1. Merci Patrick pour l’excellent témoignage!

      Quel plaisir de lire des histoires comme la vôtre!

      Pour ma part, quand je fais la rencontre de quelqu’un qui vit de façon hors normes ou qui a réalisé un objectif extraordinaire, je veux tout savoir. Je cherche à comprendre ses motivations et à apprendre de son expérience. C’est frappant au Québec à quel point certaines personnes rejettent d’emblée tout ce qui est à l’extérieur de leur zone de confort. Et, malheureusement, les finances font souvent partie de cette catégorie.

      Au plaisir de vous rencontrer et de connaître votre parcours.

      À bientôt!

  14. Liberté d’être et de faire 24/7 sans contrainte d’horaire et habiter l’espace temps pleinement… Je souhaite que mon dernier jour de travaille dans ma position actuelle se passe dans environ 5 ans et 24 jours; juste à l’aube de mes 50 ans. Toutefois, je sais que pour atteindre cet objectif mes économies se devront de fructifier grandement puisque je veux tout prévoir et le million me semble nécessaire. J’ai un conseillé financier mais je vous avoue bien honnêtement que j’aimerais un jour être mon propre conseillé en matière de finance. C’est vraiment dispendieux et je me questionne souvent pourquoi… Bravo jeune retraité! Tu es tellement inspirant! C’est génial de te lire et d’apprendre de toi et de tous. Au plaisir de te lire. Carpe diem! Marie

    1. Un grand merci Marie!

      Je vois que vous comptez les jours avant la retraite. Bon courage! :)

      Vous auriez certainement avantage à gérer vos placements vous-même. Votre conseiller vous coûte cher (lire l’article). Probablement que les frais de gestion retardent votre retraite. Mon prochain article portera sur ce sujet. J’espère qu’il vous convaincra à faire le saut.

      Bonne suite! Carpe Diem!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *