A hand holding a hammer which is raised above a pink piggy bank, with a shocked and apprehensive facial expression.

Êtes-vous plus riche que votre voisin?

Vous avez calculé votre avoir net (comment faire? ) et vous voulez le comparer à la moyenne? Vous désirez savoir quelle est le niveau de richesse moyen des Canadiens à 30 ans, à 40 ans, à 50 ans, etc.? L’article qui suit présente un résumé des statistiques disponibles à ce sujet. Peut-être que ces dernières sauront vous réconforter ou peut-être sauront-elles vous stimuler à changer vos habitudes d’épargne.

Le salaire moyen des Canadiens

Facteur important contribuant à la richesse, le salaire est souvent (pas toujours) un bon indicateur de l’avoir net. Le tableau qui suit présente le salaire moyen des Canadiens célibataires et de ceux vivants en famille (deux personnes ou plus) selon les cinq strates économiques (source).

Célibataire Famille
Inférieur (20%) 0$ à 18 700$ 0$ à 38 700$
Inférieur-moyen (20%) 18 700$ à 23 300$ 38 700$ à 61 900$
Moyen (20%) 23 300$ à 36 800$ 61 900$ à 88 000$
Moyen-supérieur (20%) 36 800$ à 55 500$ 88 000$ à 125 000$
Supérieur (20%) 55 500$ et plus 125 000$ et plus

Le tableau qui précède présente les moyennes canadiennes, néanmoins, il faut considérer les différences régionales. Par exemple, le Québec ainsi que les provinces des Maritimes sont les moins favorisés au niveau salarial au Canada. Ainsi, la moyenne québécoise est environ 10% inférieure à celle du Canada. Cependant, le salaire est aussi un reflet du coût de la vie. Ainsi, même si un Torontois a un salaire 20% plus élevé qu’un Montréalais, il paie son loyer en moyenne 61% plus cher que ce dernier, soit 1 480$ au lieu de 920$ (source).

La richesse des ménages canadiens

L’avoir net (aussi appelé patrimoine, actifs nets ou valeur nette) est la meilleure mesure de la richesse. Il s’agit simplement du montant représentant l’ensemble de vos possessions moins vos dettes. Le tableau suivant illustre l’avoir net médian des ménages canadiens selon les cinq strates économiques (source).

Célibataire Famille
Inférieur (20%) Négatif à 2 500$ Négatif à 68 000$
Inférieur-moyen (20%) 2 500$ à 19 200$ 68 000$ à 263 700$
Moyen (20%) 19 200$ à 128 000$ 263 700$ à 589 700$
Moyen-supérieur (20%) 128 000$ à 455 900$ 589 700$ à 1 139 500$
Supérieur (20%) 455 900$ et plus 1 139 500$ et plus

Nuance importante, la bulle immobilière actuelle a certainement gonflée artificiellement les statistiques dans plusieurs marchés canadiens. Par exemple, certains propriétaires qui ont acheté une habitation avant la bulle ont vu leur avoir doubler en quelques années. De plus, le vieillissement de la population fait en sorte que la population plus âgée, ayant accumulée plus d’actifs, est surreprésentée et fait augmenter la moyenne.

La richesse des Canadiens selon leur âge

Pour vraiment pouvoir vous comparer à la moyenne, il faut tenir compte de votre âge et de votre situation familiale. Or, les données de Statistique Canada sont uniquement basées sur la richesse des ménages, aucune donnée pertinente n’est disponible sur les célibataires. Le tableau ici-bas montre l’avoir net médian des Canadiens selon leur groupe d’âge (source).

Âge Avoir net par ménage
35 ans et moins 25 300$
35 à 44 ans 182 500$
45 à 54 ans 378 300$
55 à 64 ans 533 600$
65 ans et plus 460 700$

La richesse des superstars de l’épargne

Un bloggeur américain, Financial Samurai, désigne les meilleurs épargnants comme « above average persons » et définie l’avoir net nécessaire pour faire partie de ce club sélect. Le tableau qui suit résume le niveau de richesse que l’on devrait viser à chaque stade de sa vie pour aspirer à une retraite précoce (source).

Âge Années travaillées Avoir net (USD)
22 ans 0 0$
23 ans 1 20 250$
24 ans 2 46 750$
25 ans 3 79 000$
30 ans 8 250 000$
35 ans 13 429 000$
40 ans 18 660 250$
45 ans 23 914 000$
50 ans 28 1 240 250$
55 ans 33 1 684 000$
60 ans 38 2 180 250$
65 ans 43 2 871 500$

Veuillez noter qu’on parle ici de l’avoir net total d’un célibataire (pas d’un ménage) et que les montants sont en dollars US. Selon moi, lorsqu’on atteint un tel niveau de richesse dans le contexte économique du Québec, il faut se qualifier de « superstar » plutôt que de « above average ».

Alors, êtes-vous plus riche que votre voisin? Comment est-ce que votre richesse se compare à la moyenne?

Voici mon plan pour maximiser ma richesse et prendre ma retraite à 42 40 ans: Mon plan pour la retraite

Publié par

Le jeune retraité

J’aime l’argent non pas pour le matériel qu’il me permet d’acheter, mais plutôt pour la liberté qu’il me permet d’atteindre. En fait, je n’ai pas réellement d’aspiration matérielle. Je veux simplement être libre de vivre pleinement. C’est-à-dire, posséder le moins possible de matériel à entretenir (maison, jardin, piscine, auto, chalet) et avoir le plus possible de temps pour vivre des expériences vivifiantes (voyages, spectacles, projets personnels, rencontres avec des amis, sport, temps de qualité en famille).

13 réflexions au sujet de « Êtes-vous plus riche que votre voisin? »

  1. Nous sommes un jeune couple âgé de 28 ans chacun et notre avoir net se situe dans la tranche de 35-44 ans des canadiens.

    Nous avons commencé à économiser vers l’âge de 25-26 ans, procédé à l’achat d’un immeuble locatif en 2014 et nous tentons maintenant de maximiser tous nos comptes avec avantages fiscaux (REER, CÉLI).

    Nous avons économisé environ 50% de nos revenus net en 2015 et jusqu’à présent en 2016, nous sommes à un taux d’épargne net de 58% de nos revenus (j’inclus le capital remboursé sur notre immeuble et un retour d’impôt juteux a grandement contribué!).

    1. Quelle excellente stratégie! Avec un tel taux d’épargne votre avoir net va grandir de façon exponentielle. À ce rythme, vous pourrez prendre votre retraite alors que vous êtes encore jeune (si c’est votre ambition). À tout le moins, vous atteindrez la liberté financière avant d’être vieux.

      1. C’est effectivement le but visé. Nous pensons que 35 ans est réaliste mais le marché boursier/immobilier et nos situations d’emploi pencheront pour beaucoup dans la balance.

        Je commence à comprendre l’importance de diversifier ses sources de revenus. À deux, nous aurions besoin d’un revenu d’environ 25 000$ brut chacun pour répondre à nos besoin sans devoir toucher nos investissements.

        Pour l’instant, le scénario réaliste est de quitter nos emplois aux alentours de 35 ans tout en gardant une forme de revenus (immeuble locatif, travail à temps partiel, travail autonome) afin de nous permettre de laisser notre «bas de laine» fructifier pendant encore quelques années.

        Tellement de variables et de scénarios possibles (bons ou mauvais)..! L’important, selon moi est de rester flexible et de s’adapter du mieux qu’on peut.

        1. Nous avons pratiquement le même plan (et possiblement la même philosophie), mais avec 5 ans de retard sur vous. :) J’aurais aimé avoir un plan aussi structuré que le vôtre quand j’avais votre âge!

          Au plaisir de rester en contact durant nos parcours respectifs!

  2. Et moi aussi j’aurais aimé être plus intelligent plus tôt! À la place, j’ai passé ma vingtaine à faire croître mes revenus d’employé… et tout dépenser… pour me rendre compte à 32 ans que j’avais manqué le bateau et gaspillé une fortune en cochonneries…

    Mais bon, mieux vaut tard que jamais!

    1. Alain, il y a clairement une grande lacune au Québec au niveau de l’éducation financière. Ce n’est pas normal que ce soit des conseillers financiers (lire des vendeurs à commission) qui nous éduquent sur le sujet. C’est d’ailleurs l’objectif premier de mon blogue. J’aimerais démystifier les finances personnelles et démontrer à quel point la liberté financière est plus accessible qu’on le croit. Merci pour ton commentaire!

  3. une des plus grosse depense pour ma retraite que je voudrais reduire au maximun est une assurance voyage , car je vais voyage au moin 4 a 6 mois consecutif par annee.avec vous une solution pour m’aide
    michel

    1. Bonjour Michel,

      Vous avez de la chance! C’est d’ailleurs notre ambition à la retraite. Je ferai un article sur le voyage prochainement, j’aborderai le sujet des assurances. Pour l’instant, je n’ai pas encore eu l’occasion de magasiner ce type d’assurance, alors je vais devoir faire des recherches. Vous pouvez vous inscrire à mon infolettre (en haut de la page) pour être informé de la publication de cet article. Merci!

  4. Pour tous les jeunes lecteurs de ce blogue, je vous envie tant d’avoir découvert la philosophie financière dont nous parlons ici, et en français, au moment où vous vous teouvez dans votre vie. Soit, une dizaine d’année de jeune adulte ne peut pas être récupéré… mais ce n’est qu’une dizaine d’année au moins! Chanceux!

    Pour ma part, c’est à la fin de la trentaine que j’ai découvert le blogue de Mr Money Mustache et que j’ai réalisé que je cherchais cette idéologie de gestion depuis des années. Pire, dans les mêmes années, j’ai quitté ma conseillère financière après m’être apercue que, sur près de 20 ans de placement, j’avais un rendement de presque 0% (j’ai commencé à placer just avant le crash de 1999 et donc, avec trop de placement à perte pendant des années dans les fonds mutuels, j’avais seulement récupéré mon capital après tout ce temps…) :( Bonjour le rattrapage!

    Enfin, je suis maintenant sur une voie plus profitable et j’optimise au maximum mon budget, mais pour moi, ce n’est plus une question d’independance financière pendant ma vie active, mais plutôt de gagner quelques années supplémentaires où j’aurai un choix de continuer à travailler ou non, selon les conjectures du moment.

    Egalement, après avoir vu la série Réalité 55 de AMF l’automne dernier à Tele-Quebec, je fais mes calculs et projections en étant beaucoup plus généreuse qu’avant sur le calcul de la marge d’imprévu et de retort à prévoir une fois indépendant.

    Si vous n’avez pas vu cette série de 3 documetaires animées par Pauline Martin, je vous les conseille fortement pour bien faire le pour et le contre de votre moment où vous croirez avoir le choix et penserez passer à l’action.

    Mais bref, jeunôts dans la fleur de l’âge, comme on dit: quand on se regarde on se désole, quand on se compare, on se console ;p voila, mon histoire est votre consolation :)

    Bravo pour ce blogue! Très informatif!

    1. Bonjour Mireille,

      Merci pour votre témoignage et pour le partage du lien vers le documentaire! J’ai bien hâte de le regarder.

      J’espère que ce blogue fera réaliser aux jeunes qu’il y a d’autres façons de vivre que celle promue par le marketing (et les banques). Malheureusement, les jeunes de mon entourage ont très peu d’intérêt pour les finances. L’épargne est loin d’être « sexy » pour eux! Je reçois beaucoup plus de messages de lecteurs disant regretter de ne pas avoir épargné d’avantage dans leur jeunesse. C’est également mon cas.

      J’espère que vous reviendrez commenter. Vos commentaires sont très pertinents!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *